Patrick Nkanga dénonce le « manque de fair-play » de l’opposition face aux sondages

5
727

La semaine a été mouvementée du côté de Top Congo, une radio d’information en République démocratique du Congo. La chaîne s’est attirée, une fois de plus, une furie d’internautes congolais, qui l’accuse de « rouler pour le pouvoir ».

En effet, tout est parti des sondages organisés quotidiennement sur le compte twitter de cette radio. Les derniers en date ont concerné les bilans des actions respectives de la majorité au pouvoir et de l’opposition sur les deux dernières législatures en République démocratique du Congo. Une sorte de duel Majorité présidentielle (MP) contre l’Opposition.  Contre tout entendement des partisans de l’opposition, supposés être majoritaire sur la toile, la famille politique du président Joseph Kabila a ainsi remporté le duel avec 52 % et a damé les pions à l’Opposition qui n’a recueilli que 46 % d’avis favorables par rapport à son bilan.

Pour comprendre la situation, POLITICO.CD a initié un sondage sur son compte Twitter, ayant la même question que celui de Top Congo FM concernant la Majorité Présidentielle. Dans celui-ci, les avis favorables à la majorité au pouvoir l’emportent également.

 

« Les élections autant que les sondages ne peuvent être dits parfaits. Il y a toujours une marge d’erreurs, de fautes. N’avons-nous pas vu des contestations lors dernières élections aux Etats-Unis, plusieurs politiques américains ont même soupçonné une incursion russe. Tout ceci pour dire, que ce ne sont pas des procédés parfaits. Mais est-ce à dire que nous ne devrons pas en tenir compte ? Non, c’est toujours une base sur laquelle on peut débuter une analyse plus approfondie« , souligne Patrick Nkanga, dans un message envoyé à la rédaction de POLITICO.CD.

Pour lui, ce qui est « plus inquiétant dans tout ça, c’est le manque de fair-play » des partisans de l’opposition.  « Tant que les sondages sont contre la Majorité, ils sont fiables, quand c’est en sa faveur ils ne le sont aucunement ? » s’interroge-t-il.

« C’est du monisme, et c’est dangereux pour la démocratie. La Majorité ou le PPRD n’a jamais été friand de la politique numérique, nous privilégions la politique de terrain, le contact physique dans les milieux les plus enfouis de notre pays . Le monde numérique, c’est l’Opposition qui y vit et nous venons de la battre à deux reprises sur son terrain. À se dire, qu’elle est vouée à la contestation« , fait-il remarquer.

Le président de la Ligue des jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), principal parti de la Majorité Présidentielle, revient également sur le bilan de sa famille politique. « La situation économique actuelle est difficile, nous en avons conscience, cela est dû à des pesanteurs endogènes et exogènes, nous y travaillons, à « renormaliser » la situation. Mais la population n’est pas non plus amnésique, elle sait d’où nous venons, Joseph Kabila n’a pas hérité du pays qu’a hérité le président  Mobutu et ses amis en 1965, une économie florissante, une monnaie forte…, un niveau d’éducation élevé« , explique-t-il.

« Vous pouvez tout dire, mais la « Majorité silencieuse » de la population congolaise en a conscience. Et ceux là, ne sont pas sur twitter. Donc nous prenons en compte toutes les expressions et celles en notre faveur et celles contre nous, ce sont des bases sur lesquelles nous tablons des analyses approfondies et sérieuses. Nous sommes au Pouvoir, nous ne sommes pas enclin aux applaudissements, mais à travailler pour améliorer le vécu de nos concitoyens« , conclut M. Nkanga.

5 Commentaires

  1. A mon avis la question de sondage pose le problème de compréhension. Ici on comprend plutôt dans le sens du bilan des actions de chaque catégorie quant à l’atteinte des objectifs fixés, que ceux- ci soient pour le bien des congolais ou non. De ce point de vue, il est vrai que la majorité a atteint la plupart de ses objectifs même macabres contre les congolais.

  2. Le bilan de tous les grands présidents democrates de ce monde était parfois bons et parfois mauvais, mais ce qui compte à la fin de leur mandat c est le bilan de comment ils organisent les élections à temps pour permettre une alternance Pacifique à leurs pays! Où en est Kabila? C est la seule question de l heure! Quel article de la constitution conditionne les élections au bilan? Distraction malveillante et infantile!

    • Le bilan de tous les grands présidents democrates de ce monde était parfois bons et parfois mauvais, mais ce qui compte à la fin de leur mandat c est le bilan de comment ils organisent les élections à temps pour permettre une alternance Pacifique à leurs pays! Où en est Kabila? C est la seule question de l heure! Quel article de la constitution conditionne les élections au bilan? Distraction malveillante et infantile! Et si les sondages vous intéresse, allez sur le site de la monusco (radio Okapi): seulement 6% souhaitent une transition avec Kabila! Ceux qui veulent une transition sans Kabila sont la majorité, suivis par ceux qui veulent les élections en 2017, qui veut toujours dire départ de Kabila! Arrêtez de distraire 80 000 000 d habitants impayés et vivants dans la misère! Les grèves et les souffrances que l on voit partout à travers le pays ne vous disent rien? Franchement! Vous fuirez avant même Kabila!

  3. Encore un distraction, Patrick Kanga si vous êtes au pouvoir c est pas que vous êtes la éternellement, mm si vous avez eu 99% dans le sondage, cela ne vous donne pas droit de se croire éternel au sommet du Congo, c que le peuple demande mtn est les élections arrête de nous distraire SVP!!!

Comments are closed.