Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 3:26 3 h 26 min

Consultations de Kabila: le Rassemblement attend « une invitation officielle »

Le président Joseph Kabila va entamer une consultation de deux jours qui prendra fin demain mardi 5 avril, ayant pour objectif d’écouter le points de vue des uns et des autres, avant de s’adresser à la nation par l’intermédiaire des députés et sénateurs réunis en congrès tel qu’annoncer dans son récent communiqué.

Du côté du Rassemblement, Delly Sesanga souligne que sa plateforme n’a pas reçu d’invitation officielle, toutefois disposée à  une telle rencontre.

« Le Rassemblement lui-même avait sollicité cet entretien », rappelle le coordonnateur de l’Alternance pour la République lundi sur TOP CONGO FM.  « Il ne faudrait pas que l’on voit dans cet arbitrage, un fonctionnement régulier des institutions qui serait fait sur la base des arbitrages orchestrés ou organisés par le président de la Republique en tant qu’institution« , prévient-il cependant.

« Quand nous recevrons l’invitation officiellement, le Rassemblement appréciera la suite à y réserverSi le président de la République intervient ici comme une des autorités morales de la MP sur les 2 éléments du blocage, nous sommes prêts à le rencontrer« , conclu Delly Sesanga.

Trois mois après le début des discussions autour de l’arrangement particulier, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont jeté l’éponge, devant le blocage constaté dans ces pourparlers où la Majorité Présidentielle et le Rassemblement n’ont pu accorder leurs violons pour appliquer l’accord obtenu le 31 décembre dernier.

Pour officialiser la fin de cette médiation entamée sur demande du président Joseph Kabila en novembre dernier, les Catholiques ont rencontré dans la foulée le Chef de l’Etat, qui a néanmoins signifier que ce camouflet ne devrait pas mettre en péril l’accord.  « Son Excellence, Monsieur le Président de la République a noté que la CENCO ne s’est pas Contentée de Constater les divergences ; elle a, en même temps, présenté des Suggestions à partir desquelles le Chef de l’Etat s’implique dès à présent« , a expliqué un communiqué lu à la télévision nationale dans la foulée de cette rencontre.

« Pour Son Excellence, Monsieur le Président de la République, l’impasse actuelle ne doit aucunement signifier une rupture définitive du dialogue. Au Contraire, les échanges doivent se poursuivre afin de déboucher, dans le plus bref délai, Sur les Voies les plus adéquates pour la mise en œuvre effective de l’accord dit de la Saint Sylvestre« , insiste ce communiqué.

- Publicité -

5 Commentaires

  1. Au rassemblement, le chef de l’etat consulte en tant president de la republique. que du reste vous ne reconnaissez plus. Prq vs agitez alors que vs n’etes pas concerne semble-t-il.???? Le rassemblement a eu le privilege d’etre choisi comme unique partenaire preferentiel en face de MP, ils ont tout simplement abuse cette position. Maintenent reduit en tant regroupement politique comme tant d’autre, on s;agite ????

    • Tu es un instruit,un flatteur.Tu n as mm pas le souci de ton pays et je ne crois pas que tu es congolais.Les flatteurs ne cherchent que leurs intérêts

    • Le Pays vit avec des Institutions illégitimes, quia reduit le Rasseblement en Regroupement politique? Personne n’ayant gagné les élections, la Transition est une affaire de tous.

  2. A mon avis comme dans autres cieux qui ont vécu l’enfer avec les dictateurs, il faut maintenir la grève jusqu’à replier Kabila et sa Mp d’entrer dans la logique des peuples. il a déjà fait plusieurs aventures des consultations mais ça ne va jamais dans l’attende des Congolais. Kabila se dit garant mais de qui? Il prend toujours les décisions provenant dans sa classe politique. Son discours nous ne voyons pas ce qu’il va dire du concrète pour le bien du pays.

    Un chef qui trompe son peuple depuis 2011, comment le faire confiance? Nous attendons s vérité d’appliquer l’accord du 31/12/2016 qui a réunit tout le monde.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...