La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Le prêtre est en colère, deçu même. “Optimiste, je ne dirais pas“, dit l’Abbé Donatien Nshole à propos de la plénière de ce jour où le blocage persiste. L’église catholique a décidé de mettre un terme à sa médiation aux discussions autour de l’arrangement particulier pour l’application de l’accord du 31 décembre dernier pour ce soir. Selon le Secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), les prêtres catholiques ne peuvent plus continuer à offrir leur médiation, avec que les protagonistes de ces discussions qui traitent depuis bientôt trois mois, n’en veulent plus.

Sauf changement de dernière minute, les évêques ont décidé de tout arrêter aujourd’hui. Ils [les évêques] considèrent qu’ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes; et là ça donne l’impression qu’on est en train de jouer à une pièce de théâtre sur le sang du peuple congolais qui continue à souffrir”, s’offusque-t-il.

Depuis plusieurs semaines, il n’y a que deux points qui bloquent. Où les uns et les autres paraissent encore intransigeants. Et devant cette situation, la médiation a fait des propositions concrètes pour avancer, mais c’est ne pas écouté…. Que’est-ce qu’on peut encore faire? Elle n’a que la parole, elle n’a pas les armes, elle na pas le fouet“,  remarque, excédé, l’Abbé Nshole.

Concernant le blocage, le prêtre catholique dénonce le fait que les discussions traînent depuis plusieurs semaines au sujet des questions sur lequelles la médiation a pourtant fait des propositions “concrètes”.

Il faut être franc. Il faut jouer franc-jeu, il ne faut pas donner l’impression que l’on dialogue, alors que l’on ne veut pas dialoguer. Qui dit dialogue, qui dit négociation doit être prêt à des concessions. Mais si on est arrivé à ce stade où les uns et les autres ne savent même plus s’écouter, et surtout on ne sait même plus prendre en compte les sages propositions, ça signifie qu’il y a un autre agenda. ça signifie que l’on veut autre chose. N’oubliez pas que les évêques ne sont pas là pour attendre à résoudre les problèmes. Ils sont principalement pasteurs des églises bien précises et ils ont des charges pastorales bien pleine. On ne doit pas pénaliser les brebis pour une situation où visiblement il n’y a pas de volonté politique“, tonne le Secrétaire général de la CENCO.

L’Abbé Donatien Nshole réaffirme par ailleurs la fin des discussions ce soir: “quoi qu’il arrive”.

Ecoutez l’interview de l’Abbé  Donatien Nshole au micro d’Aline Engbe.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.