Delly Sessanga :  » Il n’y a personne autour de cette table qui souhaite que les discursions se poursuivent au-delà du 27″

1
676

La question de la répartition des postes ministériels a été quasiment réglée au cours des assises de mercredi 22 mars. Dès 11 heures du 23 mars, les discussions devraient reprendre en commission sur le mode de désignation du Premier ministre et également sur la question du président du CNSA, a-t-il confié à Politico.cd.

« Nous connaissons maintenant les postes ministériels qui vont être occupés par chacune des composantes. Il reste certains ministères sur lesquels certaines composantes ont sollicité une concertation en interne avant de pouvoir s’engager« , a déclaré Delly Sessanga à la fin des travaux d’hier.

Si la question de la répartition des postes ministériels semble trouver des réponses, les questions demeurent sur le mode de désignation du premier ministre et celui du président du Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral.

« Sur le mode de désignation du premier ministre, le Rassemblement devra faire une proposition et nous allons la faire demain (23 mars). La discussion sur la présidence du CNSA c’est demain également qu’elle devra se faire et je pense que nous allons trouver de solution. C’est une obligation si nous voulons signer (l’arrangement particulier ) le lundi« , a rassuré Delly Sessanga.

L’autre facteur qui manquait aux négociateurs, le manque de volonté de parvenir à un accord dénoncé répétitivement par la médiation, est désormais un acquis selon le coordonnateur en exercice de l’une des plateformes du Rassemblement, l’Alternance pour la République, Delly Sessanga.

« Il n’y a personne autour de cette table qui souhaite que les discussions se poursuivent au-delà du 27 (mars). Donc, le 27, nous allons signer cet arrangement particulier « , a-t-il promis.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.