mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min

VIDEO des FARDC au Kasaï: Lambert Mende contredit par l’auditeur général de l’armée

- Publicité-

L’auditeur général des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a rendu public ce samedi 18 mars le résultat de l’enquête sur la séquence de la vidéo polémique des présumés militaires congolais tirant sur des miliciens Kamwina Nsapu en février dernier.

Au cours d’un point de presse tenu ce samedi 18 mars à Kinshasa, le général major Joseph Ponde Issambwa a déclaré que sept suspects, tous des éléments FARDC, ont été arrêtés, suite à cette vidéo de carnage.

Selon le haut magistrat des FRDC, ces militaires, dont deux Majors respectivement commandant et commandant en second des opérations ont été arrêtés à l’issue des investigations menées par une équipe des hauts magistrats de l’Auditorat Général.

« En rapport avec cette vidéo, nous avons mis la main sur 7 suspects, tous éléments FARDC. Il s’agit de Major Nyembo, celui qui commandait les opérations, Major Bitshunda Martin Pitshou, commandant en second des opérations, Capitaine Séraphin Palimbio, chef de la première section pendant les opérations, Lieutenant Silavuvu Dodokolo, fusilier pendant les opérations, adjudant-chef Mohindo, bien que n’ayant pas fait partie de l’expédition, a pourtant été surpris en possession d’une copie de la vidéo lui transmise par le sergent Major Mameno Katembo, lui-même aussi fusilier de la première section, auteur de l’enregistrement vidéo et l’adjudant deuxième classe Amani, fusilier de la première section », a explicité le Général major Joseph Ponde.

Suite à l’instruction entreprise à l’exploitation de la vidéo et à des descentes sur les lieux des crimes, les griefs retenus contre ces suspects ont trait aux crimes de guerre par traitements cruels inhumains et dégradants.

« Des préventions ci-après ont été retenues à charge des suspects : crimes de guerre par meurtre, crimes de de guerre par mutilation, crimes de guerre par traitements cruels inhumains et dégradants, refus de dénonciation d’une infraction commise par des justiciables de juridictions militaires », a affirmé l’auditeur général des FRDC.

Afin d’étayer ces premières investigations, le Général major Joseph Ponde Issambwa, l’Auditorat général a a annoncé attendre requérir l’expertise exigée pour l’exploitation des données sur les téléphones cellulaires saisis, ainsi que l’exhumation de deux tombes localisées dans la périphérie de Mwanza-Lomba(Kasaï Oriental), afin d’identifier les différentes victimes, ainsi que le mode opératoire de leurs bourreaux.

L’auditeur précise cependant que les événements de Mwanza-Lomba sont survenus dans un contexte d’une guerre asymétrique imposée aux forces de l’ordre par les miliciens de Kamwina Nsapu.

Le Général major a révélé que la mission judiciaire partie de Kinshasa a constaté que les miliciens se sont illustrés par des actes d’une cruauté inimaginable ayant ciblé les symboles de l’état, les agents de l’état (policiers, militaires, agents de renseignement), voir-même des biens et des communautés religieuses.

- Advertisement -

Cette mise au point faite par l’auditeur général des FARDC vient de contredire la déclaration faite par le Ministre de la Communication et Porte-parole du gouvernement Lambert Mende sur cette vidéo compromettante qu’il disait être « un montage ».

5 Commentaires

  1. alors mende ou est le montage de cette carnage, tu est un menteur mende tu na pas honte toujour tu parle que des mensoger toi tu sera arrete est pendu, maitenent le general des armee a condanme 7 militaire mende que dit vous? mr mende tu est vraiment malade honte a vous avec ta famille,tu est criminel avec le RCDgoma tu es politichien collabot avec ton mentor kanambe alias kabila vous etez des criminel international, votre place est au CPI, mais mende sera pendu

  2. Et moïse a cas meme le droit de porter plainte contre c Mende Ki souffre d une phobie d nom d katumbi!!malheureusemwnt on me sait pas ou il va poser meme cette plainte.chez ns on cherche bcp plus d flagrance Mais ds l opposition et non ds la majorité.tot ou tard vs Serez jugé.d ailleur musika,bientot vs Serez jugé

  3. Vraiment dans ce pays le ridicule ne tue pas.Mende as tu un coeur de chair ? Pour tes intérêts privés tu es prêt à tromper pour soutenir n’importe quoi, ne peux tu pas voir en face la misère du peuple ? Dieu a raison de te rendre stérile

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...