La CENCO reconnaît un « consensus » autour de Félix Tshisekedi, accusant la MP et  « certains opposants » de vouloir « retarder les élections »

7
765

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) craint que « les manoeuvres » politiques actuelles puissent retarder les élections prévues à la fin de cette année en République démocratique du Congo. Dans une interview à la RFI dimanche soir, le vice-président de la Cenco, Monseigneur Fridolin Ambongo a fustigé ce qu’il qualifie de « manoeuvres dilatoires » des politiques qui visent à ne pas appliquer l’accord du 31 décembre.

« Nous craignons que toutes ces dissidences soient  tout simplement manoeuvres dilatoires pour retarder la mise en application de l’accord et dans le pire des cas, c’est de mettre dans les oubliettes les accords du 31 décembre. Ces manoeuvres venues de la part de tous ceux qui ne veulent pas aller aux élections: ça peut être de la Majorité, ça peut être aussi de la part de certains de l’opposition qui ne trouvent pas leur compte à aller aux élections« , a dit le Vice-président de la CENCO, faisant notamment allusion à des querelles internes au sein du Rassemblement actuellement.

L’opinion se rappelle que le weekend a été fracassant pour le Rassemblement. Deux ailes sont nées juste après la désignation de Félix Tshisekedi et de Pierre Lumbi comme les nouveaux leaders de cette structure.

Contestant la qualité d’opposant de Pierre Lumbi, Joseph Olenghankoy s’est fait désigner lui aussi président du Conseil des sages. Patrick Mayombe, ministre de l’Agriculture dans le gouvernement Badibanga a également été choisi comme président du Conseil des sages. Son aile est essentiellement composée des opposants signataires de l’accord de la Cité de l’Union africaine. Ces opposants affirment être les signataires de l’acte de Genval portant création du Rassemblement. Jean-Pierre Lisanga Bonganga, boudeur au départ, a fini par faire allégeance à l’équipe pilotée par Félix Tshisekedi. En quête de reconnaissance, Joseph Olenghankoy a demandé à la CENCO de trancher.

La réponse des prélats catholiques n’a pas tardé. « S’il y a des voix discordantes à l’intérieur du Rassemblement, nous exhortons les uns et les autres à régler leurs problèmes à l’interne. Ce n’est pas le travail de la CENCO« , a ajouté déclaré  Mgr Fridolin Ambongo, toujours durant son intervention à la RFI.

Même si la CENCO ne s’immisce pas dans les querelles internes des partis politiques, son vice-président a par ailleurs signalé qu’en tant que pasteurs, ils sont disposés à donner des conseils et quand on les leur demande.

« Quand nous avons reçu samedi soir la délégation conduite par Félix Tshisekedi qui est venue nous signifier la décision du Rassemblement. Nous avons noté une certaine unanimité, un large consensus autour de la désignation de Félix Tshisekedi comme président du Rassemblement« , a déclaré  Mgr Fridolin Ambongo interrogé par RFI.

7 Commentaires

  1. BORDEL DE LA KABILIE :

    3 RASSEMBLEMENTS , ET BIEN VOILÀ CE QUE VOULAIT LE PETIT CRÉTIN DE PELIZIDEN ANALPHABÈTE KABILA, CHAQUE RASSEMBLEMENT N’A QU’ À PROPOSER UN PREMIER MINISTRE AINSI NOTRE ABRUTI DE PELEZIDEN DE LA RÉPUBLIQUE DEÇADENTE DU CONGO AURA LE 3 DEMANDES SOUHAITÉES

    • Polele devrait avoir honte de dire que « ce qui est arrivé c’est ce que voulait l’analphabète kabila ». comment ceux qui sont considérés comme des docteurs qui apprennent, à peine, kabila à lire et écrire, professeurs d’universités peuvent ils être si facilement manipulés par un analphabète. ce dernier est il plus intelligent que les « universitaires »? question posée

  2. Les politiciens Congolais doivent cesser de se comporter comme des gamins! Olenga Nkoy et les autres doivent faire attention en faisant le jeu de la majorité pour retarder les élections. Le peuple Congolais souffre déjà beaucoup de cette crise… Ils porteront la responsabilité devant Dieu, le peuple et l’histoire. Les Congolais ne vont jamais les pardonner…

  3. OLENGHANKOI, voleur, moins sérieux dans son comportement, ne peut, en aucun cas, être élu Président du Comité de sage. Que le peuple congolais de la RDC se souviendra du grand détournement de fonds de l’Etat, alors pendant qu’il était Ministre de Transport, fonds destiné à l’achat des bus, qui jusqu’à ce jour, RIEN !

    • Et que dire Pierre Lumbi avec le fameux cinq chantiers? Quelle a été sa gestion en tant que Conseiller spécial de Kabila? Tous sont les mêmes. Pierre Lumbi est d’une cupidité incomparable

  4. Lors de faux resultat des élections de 2011,Msr Mosengo a déclaré tout haut,C’est Mr Tshisekedi qui a gagné les élections.sans peur.que la cenco dise au groupe de olenga .c’est Félix qui est le chef de la de lagation du Rensemblement ,et celui qui doit présenter les nouveaux dirigeants de cette plate forme. Pas olenga ou tshibala. Soyez claire avec eux.

    • Nos politiciens se comportent comme des gamins jouant ainsi le jeu du diable chaque jour qui passe nos populations sont massacres.,pilles jusqu a quand?

Comments are closed.