PUBLICITÉ

La majorité et le Rassemblement prennent le pays en otage estiment les centristes

Le Front républicain des centristes est d’avis que la Majorité présidentielle et le Rassemblement prennent le pays tout entier en otage. Ce regroupement politique leur donne un ultimatum : « Nous exhortons la Majorité présidentielle et le Rassemblement de tout mettre en oeuvre pour l’application effective de l’accord au plus tard le 28 février 2017. Si rien n’est fait à cette date, les centristes invitent toutes les forces vives de s’engager dans une campagne de résistance citoyenne pacifique ». Cette campagne pourra commencer à partir du 1er mars 2017.

Dans une déclaration faite, le vendredi à son siège à Kinshasa, dont Politico.cd s’est procuré une copie, ce regroupement politique n’a rien oublié. L’accord du 31 décembre, le saccage des églises catholiques, le décès d’Etienne Tshisekedi et toutes les autres questions d’actualité ont ete passées au crible.

- Publicité-

« Nous rendons un hommage au docteur Étienne Tshisekedi pour la noblesse de sa lutte qui a transcendé les dimensions familiales, tribales, ethniques et politiques partisanes. Nous nous engageons à poursuivre sa lutte pour le triomphe de la justice, de la démocratie et de l’État de droit », rassure ce communiqué signé par Chérubin Okende et Constant Mutamba.

Condamnant les vidéos de présumés FARDC montrant de massacres des civils non armés au Kasaï Central, ces centristes ont également déploré le vandalisme contre les églises et écoles catholiques et exigent une enquête afin que les responsables soient sanctionnés.

Concernant les signataires de l’accord de la Saint-Sylvestre, le Front républicain des centristes rappelle que l’objectif poursuivi doit être l’alternance et non le partage des postes. « Le nœud de la crise socio-politique actuelle est le manque d’alternance. La Majorité présidentielle et le Rassemblement s’écartent de logique républicaine dans la mise en oeuvre de l’accord du 31 décembre. Nous fustigeons le comportement ces deux protagonistes qui se livrent à une guerre de postes », cogne le même document.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

3 Commentaires

  1. Le gouvernement congolais est-il, matériellement, légalement et spirituellement, capable de sanctionner des soldats et des vandales dont nous parlons ici, quand il n’est pas capable de traduire en justice son président sanguinaire ?
    Avec quels moyens et dans la poursuite de quels objectifs nos centristes attendent-ils organiser la « campagne de résistance citoyenne pacifique » ?
    Que peut-on dire d’un groupe qui nous invite à rendre hommage à un compatriote qui laisse sa famille avec un lot de problèmes familiaux et politiques ?

Comments are closed.

EN CONTINU