Les réactions continues de pleuvoir après l’annonce de Raphaël Katebe Katoto, membre du Conseil des sages du Rassemblement, qui a décidé de présenter sa candidature à la Primature, faisant ainsi de l’ombre à Félix Tshisekedi qui recueillait jusque-là l’unanimité chez les opposants.

Après Augustin Kabuya de l’UDPS et Jean-Claude Vuemba de la Dynamique de l’Opposition, qui ont tous condamné l’ancien homme d’affaires congolais, c’est au tour de Francis Kalombo d’enfoncer le clou.

Quant à cette candidature, est-ce qu’elle pourra être acceptée? Je pense qu’il y a plusieurs préalables qui ne seront pas remplis par Katebe. Puis que la Constitution impose la géopolitique. Kabila, le président de la République étant Katangais [l’ex-province du Katanga], le Premier ministre un autre Katangais, cela risque de ne pas être accepté. Donc sa candidature sera d’office rejetée“, a dit le député  Francis Kalombo, membre du Rassemblement et proche de l’opposant Moïse Katumbi, joint au téléphone par POLITICO.CD.

Pour lui, cette sortie de Raphaël Katebe, également demi-frère de Moïse Katumbi, est certes démocratique, mais devra être “réglé” par l’Alliance pour la République (AR), une composante du Rassemblement à laquelle M. Katebe appartient.

Moi je pense que les ambitions on peut les exprimer, la candidature on peut la présenter, puisque nous sommes en démocratie. Maintenant les critères qui peuvent faire en sorte qu’on puisse être accepté, en tout cas, ça fait défaut. Je pense que le président Katebe n’a pas de chance. Son nom n’a pas de chance d’être retenu. Et maintenant, la responsabilité révèle aujourd’hui de l’AR. C’est au président Delly Sesanga de résoudre le problème“, ajoute-t-il faisant allusion à M. Katebe.

De son côté, l’AR a annoncé avoir suspendu Raphaël Katebe de cette plateforme qui soutient la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle.

Ecoutez Francis Kalombo au téléphone avec Fiston Mahamba

8 comments

  1. CONGOLAIS TROUBADOURD KATEBE ARRETEZE DE JOUER AU TROUBLE FETE .AVEZ VOUS ENCORE RECU MISSION DE SABOTER L OPPOSITION?

  2. C’est une honte pour un candidat president de la république Moïse katubi imaginer que la cenco peut le condamne je comprend la petitesse de l’homme moise il lui faut grandir et il ne pas bon pour la politique mais pour le sport.

    1. Ce vraiment toi qui est idiot la cenco a mis une commission d’enquête autour du dossier de moise ce pour cela il disait la suite de cenco si vous ne connaissez pas les choses il faut demander zoba

  3. comme le dit Francis, les ambitions on peut les exprimer étant en démocratie. de cela, je ne vois pas pourquoi l’AR doit excommunier Katebe Katoto comme si l’alliance avait peur de lui.je partage avec Francis que si l’alliance doit désigner quelqu’un, le nom de Katebe n’a aucune chance.

  4. Erreur grave de la part de Francis Kalombo, juriste de son état. Je le cite “Puisque La constitution impose la géopolitique”. S’il recours à la constitution pour disqualifier RKK de La primature, il reconnaît indirectement le pouvoir discrétionnaire de Kabila. Ici les choses ne sont plus réglées par la constitution, mais par les Accords de La Saint Sylvestre. Il est temps que le Rassemblement ait une équipe stratégique qui travaille avant que ses cadres interviennent en public.

  5. Juste pois votre informaation Francis Kalombo n’est membre du rassemblement.
    Francis Kalombo fait partie du PPRD qu’il n’a jamais renié et dans le rassemblement nous n’avons pas le PPRD.
    Juste pour faire une mise au point.

  6. L’argument n’est à mon avis pas bon. Parceque si de son vivant, E.Tshisekedi avait désigné Katebe, qu’aurait dit nôtre saltimbanque, pardon honorable Francis Kalombo ?!

    Je pense cependant qu’il faut dépassionner le débat et réfléchir.
    Je pense qu’il il y a deux moyens de trouver une issue à ce débat.
    Le 1er est de ce dire que c’est l’Udps qui porte le rassemblement. Auquel cas, c’est au chef de l’udps de désigner le premier ministre.

    Le 2eme moyen, est de dire que c’est le président du comité des sages du Rassop qui porte le rassemblement, est donc il lui revient de désigner le premier ministre.

    Et là, la polémique est clause. Même si je sais que la classe politique congolaise n’existe que dans la polémique et non pas dans sa capacité à résoudre les problèmes de la nation.
    Sinon, à elle de prouver le contraire !!!

Comments are closed.