Le G7 met la pression sur le Rassemblement et demande la désignation de Félix Tshisekedi comme Premier ministre

0
753
Des opposants discutant lors d'une veillée de prière à Bruxelles, à l'occasion de la mort de Tshisekedi

Le groupe des sept partis politiques frondeurs de la majorité (G7) demande au Rassemblement de confirmer le nom de son candidat premier ministre, à la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo) de déposer avec diligence le dossier portant la présentation de Félix Tshisekedi au poste du premier ministre de la république démocratique du Congo.

Dans un communiqué publié ce mercredi 15 février 2016,  cette plateforme de l’opposition précise que conformément à l’accord de la Saint Sylvestre, l’initiative et la responsabilité de présenter un candidat premier ministre à la nomination par le président reviennent entièrement au Rassemblement de l’opposition. Elle rappelle que la position de la MP suggérant à ce que le  président de la République désigne discrétionnairement un Premier ministre  pourrait rompre le consensus général dégagé sur la légitimité des animateurs de la république après le 19 décembre 2016 ayant amené le rassemblement a concédé le maintien de Joseph Kabila à la tête de l’État bien que son mandat soit expiré à la même date du 19 décembre.

Le document souligne également que « même si le pouvoir de nomination du premier ministre revenait au chef de l’État, celui-ci ne peut ni ignorer le choix du Rassemblement ni lui imposer le sien propre ». Il met enfin en garde contre le risque d’une résurgence de la crise politique au cas où l’accord du 31 décembre 2016 ne sera pas respecté.

Le communiqué