La Majorité Présidentielle dénonce les « chantages » de l’UDPS concernant les funérailles de Tshisekedi

Alors que l’UDPS conditionne le rapatriement du corps d’Etienne Tshisekedi par entre autres la mise en place du gouvernement de transition, le Porte-parole de la Majorité Présidentielle qualifie cette décision de « chatange ». Partager :FacebookX

André Alain  Atundu Liongo

Au micro de la radio TOP CONGO FM, André-Alain Atundu a fustigé la décision de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) qui pose certaines conditions avant de rapatrier la dépouille de son leader et opposant historique Etienne Tshisekedi, décédé la semaine dernière en Belgique.

« D’abord toutes ces déclarations sont faites en désordre. Tantôt le Secrétaire général [Jean-Marc Kabund] recommande le calme et la sérénité, de ne pas lier le décès et les activités politiques; tantôt c’est du chantage. Mais la réalité est simple. Monsieur Tshisekedi est d’abord Premier ministre de la République. C’est à ce titre que le gouvernement se charge de l’enterre avec les honneurs dus à son rang« , explique l’Ambassadeur Atundu.

Pour ce cadre de la Majorité, il revient au gouvernement et à la famille de Tshisekedi d’agoniser les funérailles, dénonçant ce qu’il qualifie de « chantage » de la part de l’UDPS.  M. Atundu annonce par ailleurs que la situation évolue dans le bon sens.

Ecoutez André-Alain Atundu dans un élément exclusif de Top Congo.