l'info en continu

Le gouvernement va prendre « totalement en charge » les funérailles de Tshisekedi

- Publicité-

Alors que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a lancé une collecte de fonds pour la prise en charge des funérailles de son leader décédé à Bruxelles le 1er février dernier, le gouvernement fait de son côté savoir qu’il allait prendre la charge de cet événement.

Dans un communiqué lu à la télévision nationale, le ministre de la communication et des médias, Lambert Mende a annoncé cette décision, la justifiant par ce le fait qu’Etienne Tshisekedi fut un ancien Premier ministre de la RDC.

- Publicité-

Pour Lambert Mende, également porte-parole du gouvernement, une commission présidée par le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’intérieur Emmanuel Ramazani Shadary a été constituée pour l’organisation de ces funérailles dont le programme n’est toujours pas connu.

Dans un communiqué publié mardi, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) appelle à des contributions financières pour l’organisation des funérailles, annonçant la création d’un compte bancaire à l’occasion.

Ce communiqué signé par Augustin Kabuya, Porte-parole du parti, justifie cette décision par un « souci de transparence » Un comité pour l’organisation a été mis en place le vendredi dernier, alors que le programme des funérailles n’est toujours pas connu.

Joint au téléphone par POLITICO.CD, Augustin Kabuya justifie cette décision en affirmant que « l’UDPS a toujours fonctionné en fonction des dons de ses membres« . Pour lui, le gouvernement, qui a annoncé vouloir enterrer l’opposant Etienne Tshisekedi « digne de son rang d’ancien Premier ministre« , n’a toujours pas « décaissé quoi que ce soit à l’heure », qualifiant cette décision « d’orgueil du pouvoir« .

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU