François Muamba: “proposer une liste de candidats Premier ministre au Président pour quoi faire? C’est violer l’accord du 31 décembre”

Membre de la délégation du Rassemblement des Forces Acquises au changement dans les discussions directes entre la majorité présidentielle et l’opposition facilitées par les évêques de la CENCO, François Muamba Tshishimbi a catégoriquement rejeté l’idée de proposer plusieurs candidats Premier ministre au président Joseph Kabila indiquant que la désignation de ce dernier par le président était bien défini par la constitution qui fixe les règles selon lesquelles que le premier ministre est issu de la majorité parlementaire,  mais l’accord du 31 décembre précise que le Premier ministre sera désigné par le Rassemblement.

Si on prend l’exemple de primaires Française, on peut dire que il y a des primaires au Rassemblement, qui a présenté un nom au président de la République pour nomination au poste du Premier Ministre. À quoi le président de la République va devenir l’arbitre aux ambitions internes au sein du Rassemblement ? ” s’est-il interrogé.

Si nous présentons trois noms, c’est la Majorité qui aura présenté et nommé le Premier Ministre, en violation avec l’esprit de l’accord du 31 de la CENCO” nuance François Muamba qui précise que la Majorité présidentielle regrette la position dans laquelle elle se retrouve, ayant perdu certains certaines parcelles de son pouvoir suite à l’avènement de l’accord du centre interdiocésain.

Accusant la Majorité de manque de bonne foi, l’ancien président du mécanisme national de suivi de l’accord d’Adis Abeba pense que “le plus dur a été fait” et que le moment est venu où la majorité présidentielle doit se soumettre à une flexibilité car la non organisation d’élections présidentielles prévues en novembre dernier est à la base de la situation actuelle.

Les explications de François Muamba Tshishimbi

[soundcloud url=”https://api.soundcloud.com/tracks/305131546″ params=”auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true” width=”100%” height=”450″ iframe=”true” /]

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.