Badibanga et Bitakwira seuls à s’opposer à l’accord de la CENCO, José Makila explique leur signature!

1
840

Devant la facilitation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) José Makila, vice-Premier ministre en charge du transport, Azarias Ruberwa, ministre d’Etat en charge de la Décentralisation et Réforme institutionnelle et Jean-Lucien Busa, vice-Premier Ministre d’état Ministre du Plan ont paraphé tard la nuit du 27janvier 2017l’accord du 31 décembre qu’ils ont toujours boycotté.

Ces opposants signataires de l’accord de la Cité de l’Union Africaine avaient refusé d’adhérer au consensus trouvé le 31 décembre entre le Pouvoir et l’Opposition, dénonçant « un accord politique n’est pas destiné à résoudre un problème des deux individus. Enfin, l’accord ne doit pas être taillé sur mesure, parce qu’il satisfait le positionnement politique du Rassemblement et non les besoins d’un pays à pouvoir accéder aux élections le plus vite possible« .

Pour José Kakila, ce changement de position de la part des opposants congolais intervient après « plusieurs séances de travail » avec les évêques, qui ont fini par « rectifier ce qui n’était pas conforme« . « Cette signature s’inscrit dans le cadre du combat que nous avons toujours mené pour l’alternance et la démocratie dans notre pays« , a-t-il confié à POLITICO.CD.

Toutefois, le Premier ministre Samy Badibanga qui faisait partie de ces récalcitrants de l’accord de la CENCO est jours resté en marge, alors que plusieurs sources proches de ce groupe annoncent une signature prochaine. Par ailleurs, la plenière sur l’adoption de l’arrangement particulier pour l’application de cet accord était toujours en cours à Kinshasa.

1 COMMENTAIRE

  1. nzembo ya sika pour les non signataires

    oooh ngai soki nini! oko signer…
    tala ngai nazali koloba oko signer…
    ndenge nini ko oko signer…
    naloba to naloba te oko signer…
    pona mbongo eeee mama ee e

Comments are closed.