jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,685
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 15:04 15 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 15:04 15 h 04 min
DRC
10,165
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 15:04 15 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 15:04 15 h 04 min

Mende au Rassemblement: »s’ils ont envie d’avoir un Premier ministre, il va falloir qu’ils respectent la Constitution »

- Publicité-

Reçu par la journaliste Barbara Nzimbi sur le plateau de la chaîne Congo Web TV, le ministre Congolais de médias et de la communication estime que l’opposition devrait respecter la Constitution en présentant plusieurs candidats au poste du Premier ministre.

« Si le rassemblement devait présenter un seul nom nous n’aurions pas dit le président nomme, dans la Constitution on aurait dit le président investit le Premier ministre désigné par l’opposition », explique Lambert Mende.

La Majorité Présidentielle et le Rassemblement s’opposent sur la procédure de désignation du prochain Premier ministre issu de l’accord signé le 31 décembre dernier. Selon cet accord, le Rassemblement devrait présenter un candidat que le président Joseph Kabila devrait nommer.  Néanmoins, dans les discussions pour l’application de cet engagement, la Majorité a exigé du Rassemblement de présenter jusqu’à 7 noms.

Pour Lambert Mende, également cadre de la coalition des partis au pouvoir, « étant donné que la Constitution reconnaît au président le droit d’initiative, le rassemblement de l’opposition n’a qu’à proposer plusieurs noms issus de leur camp parmi les quels le président pourra nommer un seul à la Primature. » « Proposer un seul nom signifierait qu’ils l’imposent au président« , ajoute M. Mende.

Selon Lambert Mende, les négociations se poursuivent encore mais, explique-t-il, « jusque-là se référant à la constitution, la Primature n’est pas encore vacante« . Il rajoute que seul le parlement a le pouvoir de faire partir le Premier ministre ou dans le cas contraire il doit s’agir d’une démission volontaire du chef du gouvernement.

Ecoutez Lambert Mende dans un élément exclusif de CongoWeb TV, avec Grâce Mbizi. 

- Advertisement -
- Advertisement -

5 Commentaires

  1. Tous les articles de la constitution sont déjà violés sauf peut être 64 ,faites tout ce que vous voulez mais retenez bien que le peuple souffre et est conséquente de vos manoeuvres

  2. Kabila a bien nommé Badibanga comme 1er ministre issu de l’accord de la cité de l’OUA, l’Opposition signataire de l’OUA ne lui avait pas donné une liste de noms! Tant de mauvaise foi de Mr Mende qui n’a pas honte d’invoquer le respect de la Constitution, alors qu’il sait très bien que si on en est là, c’est parce qu’ils ont violé la dite Constitution en organisant pas les élections! La voix du plus fort . . . profitez-en pendant que ça dure, et mentez, mentez comme seconde nature chez vous!

  3. Mende, pour toi, tes fonctions de ministre n’ont pas eu un commencement et n’auront pas une fin, car tu étais ministre en 1960 jusqu’aujourd’hui. Mais le jour ou Kabila quittera le pouvoir, ton sort sera pire que celui de Sakombi Inongo et Mavungu malanda ma Mongo, qui tous deux étaient a la RTNC avant toi. Tala ku seki, tala ku mamba.

  4. De quel président parle cet idiot de Mende? il fait semblant d’ignorer que la chère constitution sur la quelle ils sont entrain de cracher ne donne plus mandat a Kabila de parler au nom de la nation. Tout ce qu’ils font la c’est du banditisme, mais qui ne durera longtemps bien-sur. Personnellement J’ai pitié a Mende, car Kabila ne saura pas le sauver au jour J, il mourra nu et son cadavre serra dévoré par les chiens bâtard de la rue de Kinshasa.

    • toto, ata Mende akufi, je ferais tout à mon pouvoir pour le réveiller et le re-tuer encore et le réveiller encore pour le faire tuer par tout celui qui aurait envie de le tuer.
      son corps ne se reposeras jamais en paix.
      Kabila n’est plus président de la RDC parce que son mandat est finis le 19 déc.2016, il est là en attente de faire la remise et reprise avec le nouveau président qui serras élu.
      Le sénat n’a plus aucun mandat donc aucun pouvoir d’action.
      Le parlement n’a aucun mandat pour agir au nom du peuple
      le dialogue c,est pour trouver un compromis entre toute les parties donc ceux qui étaient au pouvoir et dont le mandat est expiré, l’opposition et la société civile pour trouver un arrangement a cette crise crée par le pouvoir en refusant d,organiser les élections.
      Cette situation n’est pas prévue par la constitution dans sa forme actuelle donc il faut un compromis.
      le compromis ou accord prévoit que le rassemblement nome un premier ministre pour conduire les affaires de l’état jusqu’à l’élection du nouveau président.
      vu que le président sortant n’a plus aucun pouvoir légal, le compromis lui accorde un sursis jusqu’à l’élection du nouveau président; autant pour le sénat et le parlement donc il vont applaudir et accepter le premier ministre que le Rassemblement va présenter pour conduire le gouvernement.
      Mende se campes dans l’illusion du scénario de maintien du pouvoir monté par leurs stratèges dans la MP il a de la misère à comprendre et à accepter que l’UDPS et le Rassemblement aient déjouer leurs plan! même si Kabila et la Mp reste dans ils n’ont plus le même pouvoir qu’ils avaient avec un mandat du peuple!!
      exiger qu’on présente 7 nom à Kabila ce que Mende et sa bande de la MP ne comprennent pas seulement le sens d’un compromis mais ils démontrent leurs incapacités et leurs mauvaises volontés.
      aucun membre de la Mp ne pourras plus exercer en politique dans notre pays.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...