La Belgique dit « s’inquiéter » du blocage actuel à la CENCO

3
810

« Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders tient à souligner l’importance de cet accord comme en témoigne l’apaisement populaire significatif intervenu depuis le 31 décembre dernier. Il s’inquiète dès lors du communiqué de la CENCO qui constate des blocages dans les négociations d’Arrangements particuliers« , fait savoir ce communiqué envoyé à la rédaction de POLITICO.CD.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a publié un communiqué tard dans la soirée de dimanche dernier pour faire état d’un blocage dans les discussions autour de l’application de l’accord signé le 31 décembre dernier entre la Majorité Présidentielle et l’Opposition, appelant les politiques à « faire preuve de bonne foi ».

Le  Chef de la diplomatie belge dit soutenir « l’appel de la CENCO à la responsabilité et au sens du compromis pour la finalisation avant la fin du mois de ces Arrangements selon la lettre de l’accord. » Et d’ajouter: « Cela doit permettre la mise en place rapide du Gouvernement et du Conseil National de suivi de l’accord et le lancement du processus électoral qui doit aboutir en 2017. »

Par ailleurs, Didier Reynders appelle au respect de l’Accord de la Saint-Sylvestre, y compris en ce qui concerne les mesures de décrispation. « La Belgique s’inquiète en particulier des progrès insuffisants en ce qui concerne les libérations de prisonniers d’opinion, la levée des entraves au bon fonctionnement des médias et de la société civile. Les procédures judiciaires à l’égard de plusieurs personnalités politiques, le maintien en détention de membres de mouvements citoyens et le refoulement récent de la représentante de Human Rights Watch illustrent l’absence de progrès suffisants dans ce domaine », dit-til, faisant référence au refoulement de la Directrice Afrique centrale de Human Right Watch, Ida Sawyer, refoulée pour la deuxième fois pas Kinshasa.

3 Commentaires

Comments are closed.