Kalev Mutond pourrait quitter l’ANR pour devenir Conseiller Spécial!

Sanctionné par les Etats-Unis, Kalev Mutond pourrait se faire un peu plus discret, en quittant son poste au sein de la très critiquée Agence nationale de renseignement (ANR).

Selon une source proche de la Présidence de la République, M. Mutond devrait rejoindre le cercle privé du président Kabila dans les prochains jours où deviendra Conseiller spécial chargé des questions sécuritaires. Il sera remplacé par l’actuel François Beya, l’actuel Directeur Général de la  Direction Générale de Migration, qui traîne la réputation “d’un bon flic”.

Originaire du sud du Katanga, Kalev Mutond est, à 57 ans, une des pièces maîtresse du système Kabila. Il a fait ses classes dans les jeunesses du Mouvement populaire de la révolution (MPR, l’ancien parti unique), devenant chef du département de la sécurité intérieure de l’ANR en 2007, avant d’en prendre la tête en 2011.

Le département américain du Trésor a imposé en décembre dernier des sanctions ciblées notamment à l’encontre de Kalev Mutond, qu’il reproche d’avoir ordonné la surveillance de l’opposition, soutenu la neutralisation des manifestations d’opposition et des arrestations et détentions extrajudiciaires d’opposants, dont beaucoup auraient été torturés. Le chef de l’Agence de renseignement est aussi mis en cause dans de l’exportation illégale de minéraux, affirme le Trésor américain.

Le 2 août dernier, Kalev Mutond était visé par une plainte pour « torture », aux États-Unis, déposée par l’ancien conseiller en sécurité de l’opposant Moïse Katumbi, l’Américain Darryl Lewis.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.