Le Royaume-Uni fustige Kabila, annonçant des “changements” dans sa relation avec la RDC

Tobias Ellwood, qui a visité la RDC en septrembre dernier se dit “profondément déçu que les élections n’aient pas eu lieu en République démocratique du Congo (RDC) en 2016“.

Sans un accord politique inclusif qui stipule que le président Kabila peut continuer au pouvoir au-delà de la fin de son mandat aujourd’hui, sa légitimité pour gouverner le Congo est réduite. Tant qu’il n’y aura pas de tels accords, les relations du Royaume-Uni avec le gouvernement congolais vont malheureusement changer“, dit M. Ellwood dans ce communiqué publié sur le site internet du gouvernement britannique. 

Tout en soutenant le Dialogue en cours sous la facilitation des évêques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), le Chargé de l’Afrique britannique dit “encourager également le Président Kabila à préciser qu’il ne cherchera pas un nouveau mandat et ne changera pas la Constitution.

A l’heure où l’attention du monde est focalisée sur la RDC, j’exhorte toutes les parties à s’abstenir de la violence et de la répression contre le peuple congolais. Les individus impliqués seront tenus personnellement responsables de leurs actions. Je demande aussi à l’opération de maintien de la paix de l’ONU en RDC de faire tout son possible pour protéger les civils“, explique-il en anglais.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.