La Belgique hausse le ton contre Kabila

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo ont “regretté” que les élections n’aient pas été organisées avant la fin du mandat du président Joseph Kabila, lundi 19 décembre, exprimant leur “profonde préoccupation face à la situation en RDC“.

Les deux ministres belges déplorent en particulier l’absence de prise de mesures de décrispation par les autorités et les nombreuses restrictions imposées aux droits et libertés qui ne contribuent pas à instaurer un climat apaisé. La Belgique appelle à rétablir sans délai la liberté d’expression, de communication, d’association et de manifestation pacifique ainsi que l’indépendance de la justice.

Disant prendre “toute la mesure de la gravité de la situation actuelle”, les Ministres Reynders et De Croo appellent tous les acteurs au “sens de l’Etat et à la préservation du caractère pacifique de toute action“.

La Belgique soutient la poursuite des efforts de la CENCO pour permettre de trouver rapidement une formule de transition et des modalités électorales qui confèrent au gouvernement transitoire suffisamment de légitimité pour faire face à la crise actuelle et aller aux élections“, ont-ils fait savoir.

Malgré les nombreuses tentatives louables de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), aucun accord inclusif n’a hélas pu être trouvé pour permettre l’organisation d’élections à brève échéance et une formule de transition inclusive dans l’esprit de la Constitution. Lundi soir, le président Kabila a procédé à la nomination d’un gouvernement de transition sans le soutien du Rassemblement, la grande coalition des opposants qui négocient avec lui sous l’égide de la CENCO.

Vu l’absence d’un accord inclusif, les relations entre la Belgique et la République Démocratique du Congo seront dès à présent réexaminées. La plus grande circonspection sera de mise pour tout nouvel engagement avec les autorités en place.  Par ailleurs, la Belgique, en concertation étroite avec l’ensemble de ses partenaires, continuera à rester très vigilante à l’égard des responsabilités individuelles dans le cadre des atteintes aux droits de l’homme et de l’obstruction du processus démocratique“, annoncent les ministres Reynders et Alexander De Croo.

7 commentaires
  1. Vous soutenez les efforts de la CENCO tout en laissant Kabila massacré le peuple Congolais. Le peuple Congolais n’a plus besoin des communiqués mais plutôts des actes. Cessez avec cette politique de deux poids deux mésures. Alors que empêchés aux autres de n’ai pas soulever le peuple vous laissé les autres tué.
    Congolais soyons unis et combattons car notre cause est juste et nous finirons par vaincre l’énnemis qui utilise nos propres frères pour nous tués

  2. Perso je ne comprend pas!..vous lui dites respectez les droits de l’homme, il les bafoue encore plus ..il faut combien de mort pour passer à l’action?..svp soutenez la population.sinon l’Histoire retiendra que vous êtes venus, vous avez vu, vous avez parlé mais vous n’avez rien fait!

    1. Vous êtes tous des aventuriers et des voleurs il y a un anguille sous roche vous attendez que les congolais soit exterminer par imposteur Rwandais par après vous allez agir?

  3. Ah!!! La RD Congo avec cette formule de multicultures et étrangers n’a pas de chance. Peut être qu’on doit penser à revenir à la formule de nos anciens Royaumes et Empires trouvés par les Belges tout en les rendant des Républiques pour que la conscience des uns et des autres soit retrouvée. En ce moment là :
    1 Les Mende,les Tshisekedi, les Badibanga,les Boshab,les shekitundu,les Raymond Tshibanda, les Ngoy kasandji,les Martin Ngenda,les Mwamba , les Joseph Olenghankoy et les autres peuvent se retrouver dans leur République avec leur propre culture.
    2. Les J. Kabila, les Kamerhe, les Ruberwa, les Matata, les Bahati,les Thomas Luhaka , les Alexis Thambwe Mwamba , les Paluku,les Michael Mandeko, les Bokele Joy , les Pascal Ruhigwa ,les Edgard Mateso, les Simon Kazungu et les autres peuvent aussi se retrouver dans leur République du VOLCAN ou de KIVU avec la même culture .
    3. les Kizenga, les Minaku, les Muzito, les Kamitatu ,les Kimbuta, les Leonard Mutangu,, et les autres peuvent bien former leur République avec leur culture.
    4. Les Kengo, les bamanisa,les Osumaka,les Crispin Atama Tabe,les Jean Ilongo Tokole, les C. Nangaa, les Faustin Tohengao les Lokundo, et les autres peuvent faire de même.
    5. Les Yeriodia, les Mukoko, les Mbatshi, les kiakuama,les Luzolo Bambi, les Masiala Solo, les Muanda Semi, les Puela, les Vuemba , les Jacques Mbadu, les Miezi et les autres peuvent également faire une République KONGO avec leur propre culture.
    6. Les Kyungu , les Katumbi , les Muyej,les Henri Mova Sakanyi,les Kazembe Musonda,les Katebe Katoto ,les Bernard Kaumba, les Henri Yav Mulang et les autres peuvent avoir droit à leur République de KATANGA avec leur culture mal grès c’est presque perturbé, ils peuvent bien la reconstruire.
    7.Le Makila, le Engoulu , le Boende, les Apollinaire Ndanga,les Endundu et les autres, une même culture peuvent sans doute faire de leur coin une République.
    Faire ceci, n’est pas un péché, ni un tribalisme, moins encore une division ou désunion mais, c’est une ORGANISATION (l’unité régionale dans la diversité) pour un amour vrai qui donnera un bon signe de Justice car là oû il y a justice, les fruits, c’est la paix.

  4. J’espère que pour une fois, ils sont sincères et qu’ils se rangeront véritablement aux côtés du peuple. Quand on sait que depuis toujours, ils se sont efforcés soutenir leurs marionnettes dictateurs, il y a lieu de douter de leurs paroles.
    Enfin, s’agissant de la liberté de communication et d’expression, alors que tous les yeux sont tournés vers les politichiens, qu’on ne perde pas de vue que Ndeko Eliezer qui pèche par son franc parler, souffre sérieusement, à la suite du double lynchage dont il a été victime de la part des forces de sécurité. Il est temps que son nom soit brandi pour qu’il ne meurt pas dans l’ombre de ses dénonciations, pour notre lopango à tous. Politico, je surveille votre attitude et celle de vos pairs, envers vos pairs!

Les commentaires sont fermés

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.