lundi, octobre 19, 2020
DRC
11,052
Personnes infectées
Updated on 19 October 2020 à 22:05 22 h 05 min
DRC
392
Personnes en soins
Updated on 19 October 2020 à 22:05 22 h 05 min
DRC
10,357
Personnes guéries
Updated on 19 October 2020 à 22:05 22 h 05 min
DRC
303
Personnes mortes
Updated on 19 October 2020 à 22:05 22 h 05 min

La Monusco appelle les Congolais « au calme et à la retenue »!

- Publicité-

Dans un communiqué dont Poltico.cd s’est procuré une copie, le Chef de le Monusco demande la population congolaise de rester « calme », alors que les violences sont redoutées le 19 décembre, date à laquelle expire officiellement le mandat du président Joseph Kabila.

« Les acteurs politiques congolais ont la responsabilité historique de parvenir à un consensus négocié sur la tenue des élections et sur la période transitoire devant y mener, dans le respect de la Constitution congolaise », a déclaré Maman S. Sidikou.

Le Représentant spécial des Nations Unies en RDC, souligne « la nécessité du respect par tous, des lois de la République, la promotion et la protection des droits de l’Homme et des droits individuels et collectifs, y compris les dispositions constitutionnelles garantissant les libertés de manifestation, de réunions pacifiques et d’expression, dans un espace politique ouvert, conformément à la constitution de la RDC.« 

La MONUSCO dit par ailleurs soutenir et encourage la poursuite de la médiation menée par la CENCO, suspendue jusqu’au 21 décembre, « afin de parvenir à un consensus pour la tenue d’élections crédibles et apaisées.« 

Au début du mois de décembre 2016, le Chef de la Monusco avait annoncé que la mission onusienne en RDC était prête à intervenir dans les rues pour « protéger les civils », alors que le pouvoir congolais est souvent accusés de réprimer dans le sang les manifestations des opposants.

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. Ils disent autres choses et sur le terrain ce sont d’ autres choses qui se passent, à moins qu’ ils soient considérés comme des complices, le pouvoir de Kinshasa a défié toutes les puissances et tous les organismes internationaux, il ne lui reste que le peuple déterminé à se libérer, laisser le pouvoir tuer les 80.000.000 des congolais car vous n’ êtes pas capables de les protéger et après le pouvoir et ses parrains reprendront les terres de nos ancêtres pour installer les gens que vous protégez. Ne prenez pas les congolais pour des bêtes, vous êtes à l’ Est dépuis combien d’ années? Avez vous déjà réussi à stopper les massacres des congolais? Que les congolais se prennent en charge pour leur libération.

    • C’est bien d’appeler les Congolais à la retenue, et après?
      Que faites vous des morts congolais que le pouvoir d’occupation tue? Vous appeler les congolais à la retenue cependant que l’armée et la police d’occupation les tuent que faites vous? Non! Si vous êtes en RDC pour protéger le pouvoir de Kabila, il faut laisser le peuple congolais se défendre tout seul au moins nous saurons à quoi s’en tenir au lieu de nous distraire avec des belles paroles qui au finish n’apportent rien.
      Depuis le début 2016 l’armée et la police congolaise ont massacré plusieurs centaines des Congolais, dans d’autres cieux cela aurait donné lieu à l’intervention de l’ONU pour non seulement mettre fin aux massacres, surtout pour demander à l’imposteur de quitter le pays. En RDC vous regardez comme si les personnes qui sont assassinées ne sont pas des êtres humains. Qu’attend le Conseil de Sécurité pour arrêter ce massacre des congolais?
      Nous ne sommes pas d’accord avec le comportement de l’ONU qui consiste à demander ceux qui ne sont pas armés à la retenue, tendis que ceux qui ont la capacité de tuer et qui tuent on ne leur dit rien.
      Si cette injustice persiste, vos symboles en RDC deviendront des cibles des manifestants. Trop c’est trop.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...