La RDC va attaquer l’EU et les Etats-Unis « au Conseil de sécurité de l’ONU et dans plusieurs tribunaux »!

Les sanctions infligées par les Etats-Unis et l’Union Européenne aux proches du président Joseph Kabila sont « illégales » d’après le droit international, affirme Lambert Mende, le ministre de la communication et Porte-parole du gouvernement.  Partager :FacebookX

Lambert Mende -ok

Sept hauts responsables de l’armée, de la police et de l’administration en RDC ont été sanctionnés par le Conseil européen ce lundi 12 décembre, alors que les Etats-Unis ont de leur côté sanctionné le ministre de l’Intérieur et le Chef de l’ANR,  accusés d’avoir participé à la répression violente des manifestations du 19 septembre dernier à Kinshasa.

Les sanctions de l’Union Européenne visent le commandant de la Garde Présidentielle Ilunga Kampete, commandant de la Garde Présidentielle, Gabriel Amisi Kumba, commandant de la première zone de défense de l’armée congolaise, Ferdinand Ilunga Luyoyo, commandant de l’unité anti-émeute, Célestin Kanyama, commissaire de la police nationale congolaise, John Numbi Banza, ancien inspecteur général de la police nationale congolaise, Roger Kibelisa, chef du département de la sécurité intérieure de l’agence nationale de renseignements et Delphin Kaimbi, Chef du service du renseignement militaire, tous essentiellement membres du centre opérationnel chargé de gérer les manifestations du 19 septembre dernier à Kinshasa.

Les Etats-Unis ont sanctionné le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Evariste Boshab et l’Administrateur Délégué Génération de l’Agence nationale de Renseignement (ANR) Kalev Mutond.

Pour Lambert Mende, Porte-parole du gouvernement, ces sanctions « sont illégales car elles procèdent d’une sorte de droit impérial qui est aux antipodes du droit international. La RDC, pays non européen, les condamne et entend les attaquer devant qui de droit. »

Il a ajouté que le gouvernement de la RDC va faire appel contre ses sanctions au Conseil de sécurité de l’ONU et « dans plusieurs tribunaux européens« .