mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 23:03 23 h 03 min

Tom Perriello: « nous étions très déçus par le communiqué que nous avons reçu de la Majorité »

- Publicité-

Dans une interview sur Radio Okapi ce mercredi 08 décembre, Tom Perriello a laissé entendre que les Etats-Unis étaient « très déçus » de la décision de la Majorité Présidentielle le week-end dernier, qui avait annoncé avoir « constaté l’échec » de la médiation de la CENCO.

« Nous étions très déçus par le communiqué que nous avons reçu de la Majorité présidentielle. Mais la nuit dernière, nous étions heureux d’avoir le communiqué de la présidence renouvelant la confiance en la CENCO et lui demandant de poursuivre », a expliqué l’Envoyé spécial des Etats-Unis.

En outre, Tom Perriello a laissé entendre son inquiétude à l’approche du 19 décembre, date à laquelle intervient la fin du mandat du président Joseph Kabila, alors que plusieurs organisations internationales, y compris l’ONU, redoute des violences dans le pays.

« Nous n’avons plus qu’une semaine d’ici le 19 décembre pour pouvoir parvenir à un accord et trouver la voie à suivre pour le respect de l’esprit de la constitution. Nous savons fort bien combien les évêques catholiques sont respectés à travers le pays non seulement par l’église catholique mais par toutes les autres confessions et l’ensemble du peuple congolais. Nous espérons que les acteurs politiques feront la même chose« , a ajouté M. Perriello.

Le président Joseph Kabila est finalement revenu le lundi dernier sur la position de sa famille politique en soutenant de nouveau la médiation de la CENCO.

Après la visite d’Etienne Tshisekedi hier au siège de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) hier, les évêques catholiques ont annoncé ce matin le début de travaux des discussions directes entre les protagonistes pour demain.

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

  1. Nous demandons que Joseph kabila doit quitter le pouvoir le 19 décembre sans prétexte, il n’a pas organisé les élections et plus il n’a plus droit de se représenter, seule solution pour débloquer la situation est son départ.

  2. Que jkk et sa bande d’irresponsables et d’irrespectueux quittent le pouvoir point barre.Toute issue contraire à vœu pieux des kongolais est considéré comme trahison .

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...