Une résolution de l’Union Européenne sanctionnant des officiels congolais en gestation

Après les Etats-Unis, l’Union Européenne est sur le point de prendre des sanctions individuelles contre des officiels congolais, apprends-t-on des sources concordantes. 

Les députés socialistes du Parlement européen préparent une résolution demandant à ce que des sanctions soient prises contre un certain nombre de personnalités congolaises.

« Cette résolution sera présentée la semaine prochaine au Parlement européen et elle vise à faire pression sur le Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne. La question des sanctions imposables à la RDC est au menu de la prochaine réunion prévue pour le 12 décembre« , renseigne notamment Radio France Internationale.

Selon des sources concordantes, des généraux de la police, notamment Célestin Kanyama, le chef de la police de Kinshasa, l’ex-numéro un de la police congolaise John Numbi, ainsi que le Chef des renseignements Kalev Mutmbo seraient visés par ces sanctions européennes.

Publicité

Interrogé sur RFI, Marie Arena, députée belge du groupe des Socialistes et Démocrates, qui participe à la rédaction de cette résolution, affirme qu’il est important « que l’Europe donne un message clair par rapport aux autorités congolaises sur la question de la sécurité et du respect des citoyens congolais ».

« Les Américains ont déjà pris un certain nombre de sanctions vis-à-vis de dirigeants congolais », rappelle encore Marie Arena, « donc je pense qu’il est important aussi que l’Europe donne ce message clair, pour faire en sorte que les autorités congolaises n’utilisent pas la force, comme elles l’ont fait jusqu’à maintenant, pour réprimer ces différents points de vue aujourd’hui qui s’expriment en RDC en ce qui concerne lacandidature du président Kabila », a-t-il dit sur RFI.

Hier, James Patrick McGovern, vice-président de la Commission des droits de l’homme du Congrès américain, qui présidait une session spéciale de cette commission sur la RDC, a laissé entre que les « sanctions ciblées » contre des proches du président Kabila pourraient être une solution efficace à la crise congolaise, rejoignant ainsi l’avis de tous ses interlocuteurs.

2 comments
  1. Ce sont des bonnes mesures pour la paix et le développement de la rdc. Il faut les santîoner tous,sans pitié , ce sont des assassins du peuple congolais.

Comments are closed.

Publicité

En savoir plus sur Politico.cd

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading