L’Union Européenne prend acte de la nomination de Badibanga et soutient les consultations de la CENCO

La nomination d’un nouveau premier ministre, Hon. Samy Badibanga, et la mise en place d’un nouveau gouvernement en RDC, viennent à un moment critique à quelques semaines de l’échéance constitutionnelle du 19 décembre“, déclaré le communiqué publié ce mercredi 23 novembre 2016.

Pour l’Union Européenne, l’opposant nommé le 17 novembre dernier par le président Joseph Kabila, dans le cadre des accords issus du Dialogue politique du 18 octobre dernier aura comme “responsabilité première” de “réunir les conditions pour la tenue d’élections apaisées, crédibles et transparentes, conformément aux principes énoncés dans la Constitution et en accord avec la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies“.

À cet égard, l’Union européenne soutient pleinement l’action en cours de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui contribue à forger un consensus indispensable et large sur base de l’accord du 18 octobre. Il est essentiel que le gouvernement et l’opposition coopèrent constructivement“, fait savoir ce communiqué du département de l’Action Extérieure de l’Union européenne.

En effet, les évêques catholiques de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont entamé, depuis plusieurs semaines des consultations auprès du Rassemblement, qui boycotte l’accord issu du Dialogue, appelant au départ du président Joseph Kabila le 19 décembre prochaine.

Par ailleurs, l’Union Européenne épingle également le  gouvernement congolais sur les “récentes restrictions contre les médias.

Un climat politique apaisé est essentiel, sans entraves aux libertés d’expression et d’association. Les récentes restrictions contre des médias doivent être levées immédiatement“, conclu ce communiqué.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.