vendredi, octobre 2, 2020
DRC
10,685
Personnes infectées
Updated on 2 October 2020 à 4:05 4 h 05 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 2 October 2020 à 4:05 4 h 05 min
DRC
10,165
Personnes guéries
Updated on 2 October 2020 à 4:05 4 h 05 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 2 October 2020 à 4:05 4 h 05 min

19 et 20 septembre: « les manifestants étaient armés », affirme Boshab

- Publicité-

32 morts dont 3 policiers et une fillette de 9 ans, tel est le bilan fait par Evariste Boshab dans ce « livre blanc » du gouvernement qui donne les détails les affrontements meurtriers  du 19 et 20 septembre 2016 dans la capitale congolaise.

Ces jours-là, des violents affrontements ont éclaté entre des forces de l’ordre et des partisans de la coalition des opposants du Rassemblement, qui sont descendus dans les rues pour demander la tenue de l’élection présidentielle dans le respect de la constitution.

« Ces actes d’une extrême violence ont démontré à la face du monde que les organisateurs voulaient détourner l’attention des autorités congolaises afin d’accomplir sans entrave l’acte criminel prémédité, programmé d’avance et minutieusement exécuté », a déclaré Evariste Boshab au cours d’une cérémonie de présentation de ce livre à Kinshasa.

 D’après le Ministre congolais: « la police n’avait que des armes non létales, des manifestants étaient armés.  « Ce sont les organisateurs de la manifestation qui portent la responsabilité de la violence« , poursuit-il.

Ce « livre blanc » est un document de 50 pages qui décrit en 7 points le déroulement de ces manifestations, leurs conséquences, les observations des experts attitrés du gouvernement, leur évaluation, la prévention à charge ainsi que les mesures prises.

L’opposition dénonce pour sa part ce  rapport d’enquête gouvernementale. « C’est de la poudre aux yeux« , réagi Jean-Pierre Lisanga Bonganga, proche allié d’Etienne Tshisekedi. L’opposant congolais parle de plus de 100 morts, « tous tués par la Garde du président Joseph Kabila déguisée en policiers ». 

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

  1. Tout flatter vit au dépend de celui qui l’écoute!
    Ridicule pour un sois disant professeur de l’université de tenir de propos pareils, sans fondement ni queue
    Le flatteur est proche parent du traître et Boshab d’un Taximan
    Tout flatteur, quel qu’il soit, est toujours un animal traître et odieux.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...