mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min

Rebelles sud-soudanais: Boshab interpellé, la Monusco annonce un départ

- Publicité-

Près de 800 combattants et civils Sud-soudannais ont été secourus ces dernières semaines par la MONUSCO sur demande du gouvernement congolais.Il s’agit des combattants de l’ancien vice-président, Riek Machar, passé dans l’opposition armée. En juillet dernier, après des combats à l’arme lourde qui les avaient opposés aux troupes gouvernementales à Juba, Riek Machar et ses partisans avaient fui de l’autre côté de la frontière, en RDC. Depuis, la Monusco les a pris en charge.

La mission onusienne dans le pays les a sortis du parc de Garamba, situé dans la province Orientale, à proximité de la frontière avec le Soudan du Sud, où ils avaient trouvé refuge.

Cantonnés au camp de Mubambiro, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu, ces « éléments » inquiètent des organisations des droits de l’homme et plusieurs autorités politiques congolaises.

Après sit-ins et protestation de la part des acteurs de la société civile, c’est le député Mohindo Nzangi  du Mouvement social pour le renouveau (MSR) qui monte au créneau pour dénoncer ce qu’il qualifie de « préparation louche ».

Dans un communiqué publié ce jeudi, le député de l’opposition adresse une question d’actualité pour « demander des explications » au Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Évariste Boshab.

Joint au téléphone, il explique son action à Politico.cd.  

Par ailleurs, la MONUSCO et les autorités congolaises annoncent étudier des possibilités de délocaliser ces rebelles sud-soudanais vers un autre pays.

« Les énergies sont mises à contribution pour qu’avec les autorités sud-soudanaises et congolaises, des solutions idoines puissent être trouvées pour achéminer éventuellement ces sud-soudanais hors de la RDC », a rapporté Félix Prosper Basse, lors de la conférence de presse de l’ONU.

- Advertisement -
- Advertisement -

2 Commentaires

  1. Ses rebelles sont la pour soutenir kabilà afin qu’il reste au pouvoir. Leur chef a reçu l’argent de kabila.mende voir toujours les choses envers ses hommes sont armésur jusqu’au dents et il il reçu des ordres.
    Il faut ternir compte que le camp adverse affirme qu’il poursuivrira les rebelles jusque sur le territoire congolais s’il le faut. Pratiquement la même histoire avec le rwanda que kabila nous ramène.
    la chez.. Ses rebelles sont pour kabila pour exterminer le peuples Congolais. Les soudanaissance doivent quituez notre territoire. L.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...