lundi, octobre 19, 2020
DRC
11,006
Personnes infectées
Updated on 19 October 2020 à 10:04 10 h 04 min
DRC
348
Personnes en soins
Updated on 19 October 2020 à 10:04 10 h 04 min
DRC
10,356
Personnes guéries
Updated on 19 October 2020 à 10:04 10 h 04 min
DRC
302
Personnes mortes
Updated on 19 October 2020 à 10:04 10 h 04 min

La Majorité annonce d’autres mesures « de décrispation »

- Publicité-

Dans son point de presse, le Porte-parole de la Majorité Présidentielle, l’Ambassadeur André-Alain ATUNDU Liongo a qualifié « d’historique », la signature de la feuille de route du Dialogue politique en République démocratique du Congo.

Pour Alain Atundu, ce résultat « rremarquable et fort apprécié » par « l’ensemble de la population » congolaise tient à l’effort collectif de tous « ceux, nationaux et étrangers, qui partagent avec le Chef de l’Etat, la passion du Congo »

Le comité préparatoire du Dialogue politique a clôturé ses travaux la semaine dernière à Kinshasa.

Au terme de ces travaux, les délégués des composantes (Majorité présidentielle, Opposition, Société civile) et le facilitateur ont signé le document de la feuille de route du dialogue. Celle-ci prévoit le démarrage des travaux du Dialogue national pour jeudi 1er septembre à Kinshasa.

Une partie de l’Opposition n’y a pas participé et refuse toujours de prendre part à ce forum politique qu’elle juge « non inclusif ». Ce que réfute l’ambassadeur Atundu.

« Le Dialogue est inclusif parce que ni son initiateur, le président Joseph Kabila, ni le Facilitateur désigné par l’Union Africaine, ni aucun participant n’ont exclu une catégorie de la classe politique« , a-t-il déclaré.

Et de poursuivre: « A ceux qui hésitent encore, dans l’attente d’un moment réputé plus propice pour servir la nation et réaliser leurs ambitions, la Majorité présidentielle dit tout simplement que les deux ne sont pas incompatibles »

Par ailleurs, la Majorité au pouvoir annonce des prochaines libérations de prisonniers d’opinion dans le cadre des mesures de « décrispation » en cours.

« Les mesures de décrispation politique et d’apaisement ont pour vocation à se réaliser au fur et à mesure tout en évitant d’envoyer à nos populations un message  ambigu et démoralisant qui donnerait l’impression que les hommes politiques sont au dessus des lois« , explique-t-il.

- Advertisement -

Le discours d’André Alain Atundu

MP Communique 1

communique p2MP

communiquemp3

CommuniqueMPdernnier

 

- Publlicité-

 

3 Commentaires

  1. Atundu se fortifie pour rien ,leur demarche est deja dans les douleurs d’enfatement d’une grosse souris et qu’il se trompe pas nous ne sommes aveugle devant cette demarche suicidaire contre notre nation les congolais se sont decidés pour mourir apres le20 decembre

  2. Ce dialogue me parait piégé en amont par ceux qui veulent l’orienter vers des résolutions en leur faveur. L’accompagnement de ce qu’on appelle « communauté internationale » est un gage sûr pour que rien n’échappe à celle-ci. Tout doit se faire en harmonie avec leur Agenda qui n’a rien avoir avec les intérêts des congolais. La RDC a pourtant des défis urgents de développement à affronter. Cet exercice aurait commencé par adapter la constitution et la loi électorale aux exigences de son applicabilité et de sa flexibilité par rapport à une expérience de démocratisation qui doit compter avec la durée. Pendant ce temps, l’environnement socio-économique hérité de 40 ans de mal-gouvernance du régime précédent ne fait qu’empirer.

    • C’est risible Monsieur Daniel Makila Katagni, voulez vous nous faire croire que dans l’actuelle gouvernance, la mal gouvernance n’existe pas ? Si vous le pensez ainsi c’est que vous vivez sur une autre planète. Dans tous les strates des institutions, la corruption ne se cache plus.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...