jeudi, octobre 1, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 1 October 2020 à 11:04 11 h 04 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 1 October 2020 à 11:04 11 h 04 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 1 October 2020 à 11:04 11 h 04 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 1 October 2020 à 11:04 11 h 04 min

BENI — Le G7 demande « plus de moyens » pour les FARDC!

- Publicité-

L’attaque qui a causé la mort de plus de 50 personnes dans la nuit du 13 au 14 août près de Beni a suscité des vives réactions au sein de la classe politique congolaise et de la communauté internationale.

Dans un communiqué parvenu à Politico.cd, le Groupe de 7  appelle à plus d’implication de la part du gouvernement congolais.

« Le gouvernement doit mettre davantage des moyens à la disposition des FARDC et de renforcer sa coopération avec la Monusco notamment, en créant les conditions favorables à l’engagement de sa Brigade spéciale d’intervention dans la région de Beni,  comme cela fut  cas en Ituri. », déclare cette pleforme de sept partis dissidents de la Majorité Présidentielle.

Toute en « condamne énergiquement » cet acte « odieux et barbare »,  le G7 salue les « efforts réalisés et les sacrifices consentis par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ainsi que les troupes de la MONUSCO pour ramener la paix dans cette partie de la République. »

Selon un nouveau bilan donné lundi par la société civile de Beni,  ce sont 51 civils qui ont été « tués à la machette ».

Un bilan contesté par les autorités. Dimanche, le porte-parole du gouvernement Lambert Mende avait annoncé un bilan officiel de 36 morts. Quelques heures plus tard, le maire de Beni évoquait 42 victimes. Interrogé lundi par l’AFP, M. Mende estimait que la société civile avançait un bilan qui « n’est pas objectivement vérifiable ».

Le communiqué de presse du G7

Le G7 a appris avec frayeur le massacre perpétré la nuit du 13 au 14 août courant dans les environs de la ville de Beni et qui a couté la vie à plus d’une trentaine de congolais.

Le G7 condamne énergiquement cet acte odieux et barbare. Il exprime toute sa compassion et présente ses condoléances les plus émues aux familles éprouvées.

Tout en appréciant les efforts réalisés et les sacrifices consentis par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ainsi que les troupes de la MONUSCO pour ramener la paix dans cette partie de la République, le G7 déplore, cependant, que ces tueries cycliques depuis plusieurs années, perdurent.

C’est pourquoi le G7 demande avec instance au gouvernement de la République de mettre davantage des moyens à la disposition des FARDC et de renforcer sa coopération avec la MONUSCO notamment en créant les conditions favorables à l’engagement de sa brigade spéciale d’intervention dans la région de Beni comme cela a été le cas en Ituri.

En ces moments difficiles que traverse notre pays, le G7 invite tous les congolais à la solidarité nationale et les populations locales à apporter tout leur concours aux FARDC ainsi qu’aux troupes de la MONUSCO afin qu’elles mettent définitivement hors d’état de nuire la horde de criminels qui sèment la terreur et la désolation à l’Est de la RDC.

Fait à Kinshasa, le 15 Août 2016

Pour le G7

Le Président en exercice

Charles Mwando Nsimba

Député national

- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

    • un bon communiqué, mais ns voulons que l’opposition joue son vrai rôle démocratique, comme garde foux, aux excès du pvr dela MP. Et non seulement de conflit de pvr, pr des individuels ou familiaux.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...