Les Congolais et la Théorie du complot

Théorie du complot, phénomène mondial, également désignée, de façon plus récente, par les néologismes conspirationnisme ou complotisme et qui sévit surtout en occident, embrasse la République démocratique du Congo. 

Internet et les réseaux sociaux facilitent la diffusion de l’information. Avec ces outils, l’information est de plus en plus dominée par le buzz. Chacun va dans son sens, expose son idée et remet tout en cause. Justement, sur le web congolais, le régime en place, riche en inventivité, pousse tout autant ces détracteurs à faire de même.

Ainsi, chaque situation au pays impliquant les autorités est scrutée à la loupe, réfutée, redoutée et dénoncée. Tenez, l’évasion de Ne Muanda Nsemi, un leader religieux qui donne du fil à retordre aux forces de l’ordre avec ses adeptes aux pratiques mystiques, fait jaser sur internet.

Alors la prison de Makala à Kinshasa s’est fait attaquer le matin du 17 mai, le web congolais n’a pas voulu l’entendre ainsi. “C’est de la mascarade“, dit-il. “Kabila et son allié nous embrouillent. Il [Ne Muanda] ne s’est pas échappé, on lui a ouvert les portes de la prison“, affirme un autre à POLITICO.CD. Dans cette vague, beaucoup pensent en effet que cette évasion, ayant également entraînée celle de plus de 4600 personnes et la morts d’une cinquante, n’es pas réelle. Ne Muanda Nsemi devient le Michael Scofield, de la série américaine “Preason Break”, congolais. D’autres accusent Moïse Katumbi, l’opposant congolais en exile, d’être derrière cette évasion.

Bien avant Ne Muanda, c’est surtout l’attitude de l’opinion publique congolaise qui devient de plus en plus complotiste. Le 9 avril dernier, POLITICO.CD annonce le départ du leader de l’opposition Félix Tshisekedi, à la veille d’une marche pacifique qu’il avait pourtant appelé. Tout de suite, le média politique de la République démocratique du Congo est passé dans la case des “complotistes” contre l’opposition congolaise. Beaucoup, même le lendemain, n’ont pas cru à la nouvelle, qui finira par se confirmer.

Quand ce n’est pas l’opposition, c’est surtout le Pouvoir qui s’y met dans la théorie du complot. Juin 2016, Darryl L. Lewis, 48 ans, ex-caporal des marines américain reconverti dans le business de la sécurité est arrêté à Lubumbashi. Le monde va finir par découvrir un vaste complote contre la République. L’opposant Moïse Katumbi est accusé d’avoir recruté une dizaine de mercenaires pour renverser le pouvoir. Rien que ça!

Étienne Tshisekedi serait déjà enterré en Belgique, alors qu’il y aurait des Djihadistes, des vrais, à Beni. Une vidéo des Forces armées tirant sur des miliciens désarmés? “C’est du cinéma“, rétorquera le Porte-parole du gouvernement, Lambert Mende. Moins d’un mois plutard: “Nous ne pouvions pas imaginer que des Congolais pouvaient faire cela à leurs frères“, ajoute le même ministre.

Dans un pays façonné par des mythes et légendes durant les 32 ans de règne du Maréchal Mobutu, les séquelles restent toujours présentes, 20 ans après le départ du dictateur déchu. Un rapport pouvoir-peuple à coup des dénonciations de conspirations des uns et des autres. La femme du président empoisonnée, des rwandais déguisés en policiers, des opposants accusés d’avoir kidnappé des militaires de la Garde présidentielle… une flopée d’accusations mutuelles qui perdurent et restent tout aussi hallucinantes, qu’incomprises. Le tout, faciliter par internet, et une population de moins en moins informée.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

4 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Ne muanda nsemi est un cafard il sera traque au bas congo , il n va jamais perturbé le processus electoral qui mettra dehors ce diable de sanguinaire de kabila , ca il s en trompe enormement .

  • Ne muanda nsemi est un cafard il sera traque au bas congo , il n va jamais perturbé le processus electoral qui mettra dehors ce diable de sanguinaire de kabila , ca il s en trompe enormement .

  • Ne muanda nsemi est un cafard il sera traque au bas congo , il n va jamais perturbé le processus electoral qui mettra dehors ce diable de sanguinaire de kabila , ca il s en trompe enormement .


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :