“J’appelle les Congolais à montrer à nouveau leur courage, leur soif de démocratie et de justice en suivant l’appel du Comité laïc à marcher pacifiquement pour réclamer nos droits constitutionnels et fondamentaux”, dit Moïse Katumbi dans un communiqué publié ce samedi, la veille d’une marche des Catholiques congolais pour réclamer la tenue des élections en RDC.

Cette figure majeure de l’opposition politique, également candidat à la Présidentielle, mais toujours bloqué en exil, appelle les Congolais à réclamer l’alternance démocratique et l’application “stricte et entière” de l’accord de la Saint-Sylvestre.

“Nous avons tous le devoir d’accentuer la pression, de réclamer nos droits jusqu’au bout et de faire plier ceux qui volent et pillent notre pays, ceux qui violent nos églises, ceux qui tuent nos enfants”, explique-t-il.

Katumbi appelle par ailleurs les  forces de l’ordre à ne pas tirer sur les manifestants. “Face au peuple pacifique, armé de rameaux, de bibles et de chapelets, je demande à nos forces de l’ordre de se ranger du côté du bien”, dit-il.

“Ecoutez les paroles de nos évêques et de nos pasteurs, respectez vos sœurs et vos frères, refusez les ordres criminels. En réprimant des marches pacifiques, vous serez sévèrement jugés. Par la justices des Hommes lorsque celle-ci sera rétablie au Congo, par la justice divine ensuite. Forces de l’ordre, ne tirez pas sur vos compatriotes, au contraire, protégez-les, encadrez-les afin, vous aussi, de participer à la marche en avant de votre pays”, ajoute-t-il.