“Mr Nangaa vient d’enclencher le détonateur”, affirme Sindika Dokolo

Sindika Dokolo, leader du mouvement citoyen des Congolais Debout dénonce l’annonce de la CENI affirmant que les élections en République démocratique du Congo ne pourront avoir lieu pas avant au moins avril 2019.

Les élections tant attendues en République démocratique du Congo n’auront pas lieu avant au moins avril 2019, laisse entendre le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Corneille Nangaa a affirmé dans une déclaration à la suite d’une réunion avec des représentants de la société civile mardi qu’il faudrait au moins 504 jours pour organiser le scrutin une fois l’enrôlement des électeurs terminé.

Cette annonce a déclenché une vive contestation auprès de l’opposition congolaise qui annonce vouloir faire recours à la rue. “Mr Nangaa vient d’enclencher le détonateur. Les Congolais Debout avec les forces politiques et citoyennes vont passer à l’action“, réagit pour sa part le leader du mouvement citoyen des Congolais début via son compte Twitter.

2 ans de retard, pas de calendrier, les morts s’amoncellent, la RDC brûle, [Joseph Kabila] s’amuse. Il refuse toujours de prononcer le mot +alternance+“, s’inquiètait-il déjà le mardi.

Outre Sindika Dokolo, plusieurs leaders du Rassemblement ont dénoncé cette annonce de Corneille Nangaa.  “Tout repose maintenant sur les épaules de la population, qui doit prendre les choses en main“, a fait remarquer Claudel André Lubaya, affirmant l’annonce de la CENI “n’est pas un calendrier électoral, mais un calendrier assassinant des élections.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

12 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Dokolo se trompe. Chaque peuple mérite ses dirigeant. Notre bien aimé , son Excellence président fondateur, connait très bien ses brebis. Il sait que les congolais est un peuple très mou et distrait par la musique, la bière et le français .

    Croyez-vous qu’aux USA, Donald Trump peut dépasser une heure sur le pouvoir hors mandat et espérer se reveiller sur ses deux pieds demain?

  • La meilleure solution maintenant est de commencer à assassiner Naanga puis suivrons les autres qui ont voulu ce scénario. Il ne faut pas attendre. Le miracle ne tombe jamais du ciel.

  • “Tout repose maintenant sur les épaules de la population, qui doit prendre les choses en main“.
    on pille, mange au nom de la même population, oui tout a toujours reposé sur les épaules de la population.

  • Je ne sais pas dequel peuple parle mr Sandiki Dokolo, ecoute ce peuple n’est naif jusqu’au moment au Sandiki prennait son temps pour faire ces ecrits sur votre tableau, est ce qu’il s’est poser la question de savoir si le peuple auquel il fait mention le connait ??? La politique de chaise vide ne paie pas, il n’a quand venir au pays et se faire connaitre a la population , nous sommes fatiguer des politiciens qui narguent a l’exterieur du pays. Le terrain est vide faite vous connaitre au pays, si tu n’a pas de bons acteurs sur terrain je suis pret a vous aider.

  • Sans soutenir la projection de Corneille Nangaa pour des élections en 2019, je crois qu’il a dit tout haut ce qu’ opposition, majorité et société civile signataire de l’accord du 31/12/2016 savaient. Maintenant la RDC étant “un pays souverain” attendons la suite de la communauté internationale.

    • Ah bon…? Donc si tu t’elucubres en nous citant cet Accord, ajoutons vite que le petit mec au sommet qui jusqu’a present en jouissais d’un Sursis de 12 mois jusqu’a 31 Dec. 2017, devra deguerpir ipso-facto.

      Ce roublard ne doit pas se prevaloir de ses propres turpitudes – Nangaa etant clairement a sa solde.

    • Vick j’ai un peu de mal à suivre votre raisonnement. Dois-je comprendre que vous demandez à la communauté internationale de faire le travail à votre place?

    • Le peuple congolais mérite ces dirigeants. Que ce soit de l’opposition où du gouvernement. Tous sont aussi ignares. Qu’ils s’enfoutent du peuple congolais. Et ils ont aucune vision ni de l’expérience pour diriger ce PAYS comme sont premier chef l’avait créé et passer la main à la Belgique. Nous devons tous réunir et faire un diagnostic sur le Mal Congolaises.

  • Si pas élections en Rdcongo, pouvoir dans la rue. Pouvoir au peuple congolais car plus d’autorité légitime. Naanga a prophétiser la fin de la dictature kabilie. De toutes les façons le peuple congolais a le dernier mot. Il ne va plus tarder!

  • Cher compatriote Mupita Njiya si j’ai eu à faire référence à la communauté internationale ce parce que depuis l’Etat Indépendant jusqu’à séjour tout passe par elle pour l’avenir de la RDCongo. Notre Indépendance dans le sang avec la mort de Lumumba, la pacification et la dictature avec Mobutu, la libération avec Mzee Kabila, puis l’organisation du 1er scrutin électoral “libre” ; applaudis par la même communauté internationale et aujourd’hui le glissement avec Joseph Kabila bref la communauté internationale fait tout à notre place. Avec le manque de maturité politique que fait montre les RDCongolais faire appel à la rue = faire appel au chaos.


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :