Mayo à Thambwe: « pourquoi avez-vous traité les gens d’idiots gratuitement? »

Le député de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) Jean-Baudouin Mayo a interpellé le ministre de la Justice, Alexis Thambwe, lui demandant de s’expliquer pour avoir « traité les gens d’idiots ». 

Le ministre congolais de la Justice et garde des sceaux Alexis Thambwe  a été « invité » à s’expliquer ce vendredi à l’Assemblée nationale, après la spectaculaire évasion à la principale prison de Kinshasa, où on compte plus de 4600 prisonniers désormais dans la nature.

Prenant la parole, le député de l’opposition Jean-Baudouin Mayo est revenu sur une sortie du ministre Thambwe qualifiant « d’idiots » tous ceux qui parlaient d’un complot au sujet de ces évasions.

« Monsieur le ministre, je vous ai suivi sur une radio, je ne sais pas si j’avais bien compris, sinon vous m’excuserez, mais je crois que c’était votre voix. Vous traitiez même les gens d’idiots. Pourquoi êtes-vous aller si loin que ça, gratuitement? Non Monsieur le ministre, nous avons beaucoup de respect pour vous (…) vous ne pouvez pas allé dans ce sens là« , s’indigne le député congolais.

Baudoin Mayo demande par ailleurs des comptes au sujet des évadés, alors que les autorités ont souhaité garder le nombre secret.

Ecoutez l’intervention du député Mayo.

5 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • le ministre croit que les congolais sont des imbéciles, il faut le cerner c’est un fruit de mobutu d’autant plus que pour lui la politique c’est l’injure, le mensonge et bien d’autres. c’est vraiment dommage pour ce régime liberticide.

    • Oh là là,quelle folie de grandeur,chaque congolais est libre d’exposer son opinion,monsieur le ministre vous devez s’excuser devant le peuple congolais et d’utiliser une autre terminologie ou vocable à la place,il faut respecter le peuple souverain,vous êtes homme d’Etat…svp!

  • C’est vraiment triste pour un ministre de cet envergure manquer de maîtrise. Le Congo mérite mieux que ça. Je suis indigné que le modèle de politiciens au Congo baisse sensiblement́.

  • Ces gens qui nous dirigent nous prennent pour des idiots parce-que nous tolérons toutes leurs bêtises le jour que nous apprendrons à leur dire non ils sauront nous respecter.