Martin Fayulu: « nous sommes entre le marteau et l’enclume »

Partagé entre négociations et pression de la rue, le député de l’opposition Martin Fayulu exprime son inquiétude concernant la situation, et promet de ne pas « abandonner la lutte ». 

Le Rassemblement a finalement été reçu hier à Kinshasa par la délégation de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC en anglais), où il a été question, une fois de plus, de l’application de l’accord du 31. Selon le député Martin Fayulu, qui a pris part à la rencontre, l’organisation sous-régionale a demandé aux opposants « une dernière chance » pour obtenir de manière pacifique, l’application de cet accord, selon le souhait du Rassemblement.

« Comme d’habitude, la Communauté internationale vient nous voir pour nous dire: donnez-nous une chance (…) Aujourd’hui la SADC vient une fois de plus de nous demander de leur accorder une chance, en nous suppliant de ne pas faire beaucoup de choses… vous voyez que nous sommes entre le marteau et l’enclume« , explique M. Fayulu.

Selon le président de l’Engagement pour la citoyenneté Développement (ECIDé), cette situation place les opposants dans une position délicate: « quand nous écoutons la Communauté internationale, on nous traite de tous les noms, quand nous organisons des manifestations, c’est la même situation« , regrette-il.

Martin Fayulu annonce toutefois que les opposants continuent la lutte, prévoyant « des actions à venir », sans dire exactement de quoi s’agirait-il. « De toutes les façons, nous n’allons pas saborder l’héritage du président Étienne Tshisekedi: l’accord [du 31 décembre]. Nous allons tout faire pour que l’accord soit appliqué« , promet M. Fayulu.

6 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Langage Faible! Fayulu, non non… pas ca mon ami. la celle force de l’opposition reste le peuple par sa pression. La communauté internationale n’a rien a faire avec l’opposition car elle n’y trouve aucun intérêt. Vous risquez de tout perdre papa.

  • si vous voulez reusir il faut pas regarde la communaute soit disant international, donc il faut aplique l’ article 64 une fois pour tous chasse kanambe avec tout ce alcolite dela MP au PPRD ingeta

  • La soi-disant communauté internationale cause des lésions au cerveau des Rdcongolais.Un peuple se libère seul et ne peut l’être par un autre peuple.

  • la colin intetn ici par sac joue le rôle de » passer le temps comme kabila veut et nous allons nous retrouver vers octobre , novembre et… dans elevtion ou dans davoir ce qu’ il faut faire l’ année prochaine .la mouvance au contraire sait ce qu’ elle ferra d’ ici la fin de l’année et l »année prochaine.dites à la sac que on vouscaccorde trois jours et vous comprendrez leur duplicité.

  • Il n’ ya qu’une seule solution au problem congolais actuellement. c’est l’organisation des elections le plus tot possible. c’est donc la position de TSHIBALA, LISANGA, MATUNGULU, MUBAKE et autres .votre fameux article 64 ne pourra jamais sortir le pays du chaos. Ne suivez pas les conseilles de la rue, des combattants. Mr FAYULU, un bon politician ne suit jamais la pression de la rue comme tu le dis mais médite et trouve une solution. Revenez à la raison et soutenez le camp TSHIBALA pour l’application de l’accord et l’organisation des elections. la nation ne peut pas etre suspendue à la seule personne de FELIX . il n’est pas seul prématurable au congo