A son tour, Theodoro Obiang Nguema soutient la nomination de Bruno Tshibala

Le Chef de la diplomatie congolaise poursuit son offensive auprès des leaders africains où il fait part d’un “message spécial” du président Joseph Kabila à ses homologues.

Après le Gabon, le Vice Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères et de l’Intégration Régionale Léonard She Okitundu a été porteur d’un message du président Kabila à son homologue de la Guinee-Equatoriale Theodoro Obiang Mbasogo ce lundi 17 avril 2017.

Arrivé dimanche soir à Malabo, capitale insulaire, à la tête d’une forte délégation composée des ambassadeurs Barnabé Kikaya bin Karubi, Conseiller Diplomatique du Chef de l’Etat, de Maître Norbert Nkulu, Chargé des Missions du Chef de l’Etat, de l’Ambassadeur Claude Nyamugabo auprès de l’Union Africaine et du député national Adolphe Lumanu, le chef de la diplomatie congolaise a été reçu ce lundi 17 avril à 11 heures par le président équato-guineen en sa qualité de doyen des Présidents de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) au palais présidentiel. Près d’une heure d’entretiens cordiaux entre la délégation Congolaise et Theodoro Obiang Nguema Mbasogo assisté par son ministre des Affaires étrangères Agapito Mba Mukuy.

Edifié par She Okitundu sur l’évolution positive de la situation politique en RDC avec le début du processus de mise en application de l’Accord du 31 décembre 2016 avec la récente nomination du Premier ministre Bruno Tshibala, le président de la Guinée-Equatoriale a “salué ces évolutions majeures et promis tout son soutien aux institutions de la République Démocratique du Congo pour un aboutissement heureux au processus politique vers l’organisation des élections crédibles et apaisées, ceci dans le cadre de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique Centrale.

“Cette offensive diplomatique de Léonard She Okitundu s’inscrit dans une volonté d’explication et de clarification de la situation préélectorale en RDC suite à l’accord du 31 décembre 2016, auprès des partenaires régionaux et sous-régionaux face à la manipulation ambiante et la volonté manifeste d’imposition de vues de certains partenaires internationaux au mépris des principes fondateurs de la Charte des Nations Unies et des principes du droit international sur les relations amicales et de coopération entre Etats“, explique le minstère congolaise des Affaires étrangères.

Léonard She Okitundu est à la tête d’une véritable offensive après l’annonce de la nomination de l’opposant Bruno Tshibala, le 7 avril dernier, qu’une frange de l’opposition dont il est pourtant issu proteste. M. Okitundu a rencontré tour à tour Alpha Condé, président de la Guinée et président en exercice de l’Union Africaine; Ali Bongo, président de la République du Gabon et Président en exercice de la CEEAC; Moussa Faki, président de la Comission de l’Union Africaine et plusieurs autres dirigeants.

L’Union Africaine, comme tous les autres présidents rencontrés par M. Okitundu ont fini par apporter leur soutien aux autorités congolaises et à la nomination de Bruno Tshibala.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

3 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • il ne pouvait pas dire le contraire car lui meme au pouvoir depuis plus des 30 ans. Qu’il aille au senegal et au burkina faso.

  • Pourquoi sont entrés d’ aller rechercher la reconnaissance de leur premier ministre #BRUNOEBOLA ailleurs pourtant eux meme parlent de la non gerance des partenaires etrangers…. seulement quand il d’ agit des americains et européens, où ya des Hommes qui parlent comme HOMMEs, lá on parle de l’ ingerence etrangere…. mais Tous ces vieux africains qu’ ils rencontrent, quelle leçon ils ont á donner en termes de democratie, pcq eux memes, la pluspart quils ont rencontrés lá sont des dictateurs….C UNE PERTE DE TEMPS ET DE L’ ARGENT DES CONGOLAIS…

    Les européens et americains sont deja clairs…avant meme que vous y aller ils vous disent deja que vous etes en dehors de l’ accord… alors ayez honte cas meme vous autres dirigeants congolais.

    Aulieu de depenser ces sommes pour des bagatelles,… allez investir ces sommes memes pour laisser vos derniers simboles á kinshasa.

    Kinshasa manque 2 millions de USD pour organiser la recolte de dechets.


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :