La résidence de Ne Muanda Nsemi interdite d’accès

Les éléments de la police nationale Congolaise reste toujours déployée autour de la résidence du député Ne Muanda Nsemi quatre jours après les affrontements qui ont opposé les adeptes de secte politico-religieuse Budu dia Kongo.

Des reporters de Politico.cd se sont vus refuser l’accès à la résidence du député Ne Muanda Nsemi, leader spirituel du Bundi dia Kongo, encerclée par la Police dans la communique de Ngaliema, à l’ouest de Kinshasa.  « L’accès à la résidence est strictement interdit à tout journaliste, les policiers y réclament un ordre de mission« , renseigne l’équipe de Politico.cd stoppée à la deuxième barricade érigée par les troupes du colonel Célestin Kanyama.

En face des unités de la police nationale congolaise, des adeptes de Budu dia Kongo. « Seulement 120 mètres séparent les éléments de la police aux adeptes de Budu dia Kongo. Le paradoxe c’est que ces deux forces en présence s’observent et se parlent même parfois » commente à Politico.cd un habitant du quartier.

Les adeptes du député Ne Muanda Nsemi se sont affrontés aux forces de sécurité dans plusieurs communes de la capitale dans la nuit du lundi à mardi. La police a dressé un bilan de quatre (4) morts et vingt-deux (22) arrestations dans le camp des assaillants.

Mettant en avant des revendications personnelles (un dédommagement de 13 millions de dollars américains pour le massacre de membres de son mouvement en 2008) et la révolution contre le maintien de Joseph Kabila au pouvoir au-delà de son dernier et second mandat constitutionnel, Ne Muanda Nsemi avait promis en janvier dernier qu’il va « frapper sans autant préciser sa cible. »

Par ailleurs, on ignore toujours si le député congolais est toujours terré dans sa résidence comme l’affirmaient plusieurs sources. De son côté, le journal belge La Libre a annoncé que ce dernier serait en fuite.

Floribert Kabanga Numbi, le Procureur général de la République a affirmé hier que des « nouvelles perquisitions des résidences » du leader du Bundu dia Kongo « dans les jours à venir ». Ne Muanda Nsemi est officiellement sous le coup d’une enquête judiciaire.

Aline Engbe et Fiston Mahamba

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter


Cliquez-ici pour la télécharger