C‘est une véritable révélation que lance le Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Jean-Marc Kabund, affirmant que le leader du Rassemblement, Félix Tshisekedi, longtemps présenté comme le candidat de son père pour diriger le gouvernement de transition, n’était finalement pas le choix d’Etienne Tshisekedi.

Le leader de l’UDPS lève un voile sur la polémique autour de la désignation de Félix Tshisekedi, par son père, comme candidat du Rassemblement à la Primature, dans le cadre de l’accord de la Saint-Sylvestre.

En effet, dans une intervention vidéo diffusée notamment sur les réseaux sociaux, Jean-Marc Kabund affirme sans détour qu’Etienne Tshisekedi, leader historique de l’opposition congolaise et président du Rassemblement à l’époque, ne voulait pas voir son fils être le candidat Premier ministre de cette coalition.

“Au départ, il [Etienne Tshisekedi] avait proposé le nom de Valentin Mubake comme Premier ministre. Il n’a pas proposé [le nom de Félix Tshisekedi]”, explique-t-il dans cette intervention en Lingala.

A en croire M. Kabund, ce sont les différentes composantes du Rassemblement, notamment le G7 et le AR, qui seraient allées jusqu’à menacer de quitter la coalition au cas où Mubake était désigné Premier ministre. “Les gens doivent savoir que le nom de Félix [Tshisekedi — comme candidat Premier ministre], n’a pas été décidé par Etienne Tshisekedi, c’est les huit plateformes qui se sont concertées pour le choisir“, ajoute-t-il

“Le président Tshisekedi a eu beaucoup de peine pour accepter le nom de Félix”, assène-t-il.

Valentin Mubaka, ancien Secrétaire général adjoint de l’UDPS, a été exclu du parti pour avoir contesté la désignation de Félix Tshisekedi à ce poste, finalement confié à un autre cadre de l’UDPS,  Bruno Tshibala.