Quand Kinshasa demande à Lusaka de ne pas accorder de visa à Moïse Katumbi

Moïse Katumbi était en visite le 8 mars en Zambie où il a participé à une rencontre de football entre la Zambie et l’Afrique du sud à Lusaka la capitale. Ce qui n’a pas plu au gouvernement congolais qui a vivement protesté.

Dans un courrier daté du 9 mars adressé au ministère des Affaires étrangères de la Zambie, et dont POLITICO.CD s’est procuré une copie, le gouvernement congolais est ahuris de constater que son voisin zambien puisse accorder le visa à l’opposant Moïse Katumbi, alors que les deux pays entretiennent de bonnes relations de longue date.

 » Comme le sait le gouvernement ami et fraternel de la République de Zambie, M. Moïse KATUMBl CHAPWE manifeste un comportement susceptible de compromettre la paix, la stabilité et le bien-être du peuple congolais« , affirme ce document écrit en anglais, et que nous n’avons toutefois pas pu authentifier.

Six points sont avancés, toujours dans ce document, comme griefs contre l’opposant congolais:

  1. Il s’est proclamé ennemi numéro un au Président de la République, Son Excellence  Joseph KABILA KABANGE;
  2. Il a voyagé partout dans le monde pour plaider pour l’arrestation les autorités congolaises;
  3. Il pousse la communauté internationale à prendre des sanctions contre les institutions de la République démocratique du Congo;
  4. Selon des sources concordantes, il est disposé à constituer une milice chargée de la déstabilisation des institutions de la République démocratique du Congo;
  5. Il pousse la population congolaise à un soulèvement qui risque de plonger la République démocratique du Congo dans des pays dans un chaos indescriptible
  6. Il est susceptible d’être poursuivi devant les autorités judiciaires République Démocratique du Congo.

Selon Jeune Afrique, un diplomate zambien qui a requis l’anonymat a réagi à cette lettre écrite par l’Ambassadeur congolais à Lusaka, déclarant à son collègue diplomate de Kinshasa que rien les interdit de délivrer un visa de séjour à un opposant étranger dès lors que sa culpabilité ne lui est pas encore dite par la justice.

Les autorités congolais sont restées injoignables aux appels de POLITICO.CD.

La lettre

5 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • notre ambassadeur est mal informe ,ca ne sert a rien de flatte avec le mot,LE CONGO N EST PAS EN PAIX,N EST PAS STABLE,LE CONGOLAIS N AS PAS DE BIEN ETRE.C EST DE LA SORTE QU ON FLATTE MEME LE PRESIDENT

  • Il est ivre du pouvoir nos autorites oublient que leur temps de regne est tres reduit, le peuple congolais est fatigue d’eux, juste un petit derapage il y aura un soulevement que personne ne saura maitreser au lieu de soigner les relation avec les futures dirigeants du pays ils continuent a flater kabila

  • MENSONGES. La RDC n’est pas en paix, nous n’avons ni stabilite, ni le bien etre de la population congolaise, Nous somme massacre chaque jours par l’imposteur rwandais Joseph Kabila, le president putshiste et illegitime, non elu par les peuple congolais. Kabila doit etre arreter est juger pour Genocide.

  • Pourquoi ce pouvoir agonisant de Kabila a-t-il une peur bleue de Katumbi ?
    Quand il y a discorde entre les opposants congolais ce sont des dollars de Katumbi qui les divisent, lorsque une main inconnue publié des vidéos ou l’on voit clairement les forces de sécurité de la RDCongo tirer à bout portant sur des civils non armes et achever sans pitié les blessés c’est encore, selon Mende Omalanga, une personne proche de Moise Katumbi qui serait responsable de l’horrible vidéo qui a fait le tour du monde et choqué des consciences !
    Les accusations insensées de ce diplomate Congolais affecté en Zambie et qui du reste ne s’est même pas avisé à signer un courier officiel sont abherantes et traduisent la panique du régime Kabila qui voit partout l’ombre de Moise Katumbi, l’un de ses coriaces adversaires politiques du moment. Voilà tout.