Samy Badibanga est toujours belge!

Alors qu’il a pris officiellement ses fonctions hier à la tête du gouvernement en RDC, Samy Badibanga détient toujours la nationalité belge

Naturalisé en 2002, le Premier ministre Samy Badibanga a fait annoncer avoir renoncé à sa nationalité belge le 24 novembre dernier devant le ministre sortant de la Justice, Alexis Thambwé.

Cependant, la renonciation de Samy Badibanga devant une autorité congolaise n’a aucune valeur légale, relate notamment le média belge LaLibre.be, citant le site du Service public fédéral belge des Affaires étrangères.

En effet, le nouveau Premier ministre, nommé le 17 novembre dernier dans le cadre des accords du Dialogue de la Cité de l’Union Africaine (UA),  devait le faire soit devant sa commune en Belgique, soit auprès du poste consulaire où il est inscrit à l’étranger.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

7 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

    • Mais officiellement la Belgique ne sait pas qu’il a renoncé à la nationalité belge, ce n’est pourtant pas difficile à comprendre.En renonçant à sa nationalité postérieurement à sa nomination comme 1er ministre, il reconnait qu’il a usé de faux et usage de faux lors des élections de 2011 et qu’il a siégé durant tout ce temps comme président du groupe parlementaire udps et alliés en usurpant la nationalité congolaise mais pour moi le débat n’est plus là, il faudrait prendre ce courage et modifier la loi si cela est possible. Je suis conscient que Badibanga demeure muluba à 100% qui est une ethnie que l’on retrouve qu’en Rdc.

    • Faux et archi-faux.
      La loi sur la nationalité belge est claire. Pour dénoncer à la nationalité belge, il suffit de faire une renonciation explicite auprès d’une commune en Belgique ou au Consulat tout en garantissant que vous ne serez pas apatride en renonçant à la nationalité belge.
      Dans le cas d’espèce, même si Badibanga renonçait à la nationalité belge à l’Ambassade de Belgique à Kin, sa demande serait rejetée; pourquoi ?
      –> à cause de l’exclusivité de la nationalité congolaise qui ne peut être détenue concurremment avec aucune autre; de ce fait pour que sa demande soit acceptée, il faudrait qu’il obtienne la nationalité congolaise au préalable, à fin de lui garantir une nationalité et ne pas être apatride en renonçant à la nationalité belge et de ce fait, c’est juridiquement impossible et illégal de lui octroyer la nationalité congolaise tant qu’il détient toujours sa nationalité belge.
      Il est certes toujours « congolais d’origine ou d’origine congolaise » mais ne possède en aucun cas la « nationalité congolaise » de part ses origines.

  • Comment il est devenu député nationale?ou comment l’udps avait travaillé avec un belge?riducule et laisse lui en paix de travailler pour la nation.

  • Oui, ce n’est pas un problème d’un gouvernement aujourd’hui qui pose problème, c’est l’illégitimité du pouvoir. Un problème des idéologies entre la MP et Opposition objective, pour faire respecter la constitution. les Hommes peuvent basculer là où l’argent arrive vite,mais l’idéologie reste ,on part s’adapter à l’idéologie de l’autre camp. A titre d’ex. Thomas Luhaka, hier Opposant du MLC, il est parti avec la même dénomination en l’adaptant à la MP; il ajoute L donc MLC-L, qui est pour le moment Parti de la MP mais jamais il est parti avec l’idéologie du vrai MLC . Aujourd’hui , C’est trop visible, ils deviennent nombreux ce genre d’Acteurs politiques congolais.
    Tout les opposants ou Parti de l’opposition d’hier qui sont dans le gouvernement Badibanga, et lui-même Badibanga ne sont plus en vrai dire de l’Opposition. Ils doivent être honnêtes, sincères et avoir le courage de ne plus dire qu’ils sont de l’opposition.
    La conduite à tenir devrait plutôt être, laisser la MP avec son gouvernement et le faire atterrir de force en une date la plus proche ; et non aller se mêler dans une affaire dont on ignore l’issu. On ne peut jamais prendre place à bord d’un véhicule qui roule avec une panne du système de freinage si on connait réellement son identité idéologique. Bref La RDC, tout est à rebâtir

  • Ah!!! La RD Congo avec cette formule de multicultures et étrangers n’a pas de chance. Peut être qu’on doit penser à revenir à la formule de nos anciens Royaumes et Empires trouvés par les Belges tout en les rendant des Républiques pour que la conscience des uns et des autres soit retrouvée. En ce moment là :
    1 Les Mende,les Tshisekedi, les Badibanga,les Steve Mbikayi, les Boshab,les sheokitundu,les Raymond Tshibanda, les Roger Lumbala, les Ngoy kasandji,les Martin Ngenda,les Mwamba , les Joseph Olenghankoy ,les Athys Kabongo, les Martine Bukasa, les Clément Kanku, les Pierre Kangudia et les autres peuvent se retrouver dans leur République avec leur propre culture.
    2. Les J. Kabila, les Kamerhe, les Ruberwa, les Matata, les Bahati,les Thomas Luhaka , les Alexis Thambwe Mwamba ,les Antipas Mbusa Nyamwisi, les Paluku,les Michael Mandeko, les Bokele Joy , les Pascal Ruhigwa ,les Edgard Mateso, les Simon Kazungu,les Ramazani Shadari,les Amy Ambatobe, les Justin Bitakwira, les Joseph Kokonyangi,les Eugène Serufuli , les Aimé Mboji Sangara, les Paluku Kisaka, les Marie-Ange Mushobekwa Likulia et les autres peuvent aussi se retrouver dans leur République de KIVU avec la même culture

    3. les Kizenga, les Minaku, les Muzito, les Kamitatu ,les Kimbuta, les Leonard Mutangu, les Lambert Matuku, les Guy Mikulu et les autres peuvent bien former leur République avec leur culture.

    4. Les Kengo, les bamanisa,les Osumaka,les Crispin Atama Tabe,les Jean Ilongo Tokole, les C. Nangaa, les Faustin Tohengao les Lokundo, les Gaston Musemena et les autres peuvent faire de même.

    5. Les Yeriodia, les Mukoko, les Mbatshi, les kiakuama,les Luzolo Bambi, les Masiala Solo, les Muanda Semi, les Puela, les Vuemba , les Jacques Mbadu, les Miezi, les Pierre Matusila, les Kisombe , les Mbuinga, les Deo Nkusu, les Justine Kasa Vubu, les Eugene Diomi Ndongala et les autres peuvent également faire une République KONGO avec leur propre culture.

    6. Les Kyungu , les Katumbi , les Muyej,les Henri Mova Sakanyi,les Kazembe Musonda,les Katebe Katoto ,les Bernard Kaumba, les Henri Yav Mulang, les Marie-Louise Mwange
    , André Moke, les Martin Kabwelulu, les Aimé Ngoyi Mukena, les Marcel Ilunga,les Félix Kabange Numbi, les Wivine Mumba Matipa, les Jean Claude Muyambo et les autres peuvent avoir droit à leur République de KATANGA avec leur culture mal grès c’est presque perturbé, ils peuvent bien la reconstruire.

    7.Le Makila, le Engoulu , le Boende, les Apollinaire Ndanga,les Endundu, les Michel Bongongo,
    les Willy Bakonga , les Bamboka Lobendi,les Jean-Lucien Busa, les Michel Bongongo, les Bamboka , les Patrick Mayombe et les autres, une même culture peuvent faire sans doute de leur coin une République

    Faire ceci, n’est pas un péché, ni un tribalisme, moins encore une division ou désunion mais, c’est une ORGANISATION (l’unité régionale dans la diversité) pour un amour vrai qui donnera un bon signe de Justice car là oû il y a justice, les fruits, c’est la paix.

    • Je ne suis pas d’accord car faire cela c’est banaliser la mort des milliers voir des millions de congolais qui se sont battus pour l’unité et l’indépendance de notre pays.
      Le problème n’est pas l’organisation régionale dans la diversité mais bel et bien une question de conscience collective de la grandeur et du potentiel dont regarde notre pays, une grandeur et un potentiel que nous devons tous partager peut importe son domaine d’activité. Nous n’avons nullement besoin d’être politicien pour aider le Congo. Le problème réside dans le fait que beaucoup pensent que l’argent au Congo ne doit se faire qu’à travers la politique et rien qu’en politique alors que rien que le petit fermier peut commencer tout bas et devenir un grand PDG gérant plusieurs fermes.
      Il faut avoir la notion de partage car même avec les Républiques untels ou untels, le problème persistera car la notion de partage n’aura pas été ancrée chacun voudra toujours sa part de gâteau et tout les moyens seront bons pour parvenir à ses fins.


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :