Primature: vers un consensus au sein du Rassemblement?

Après quelques remous, les opposants congolais du Rassemblement semblent avoir résolus de régler cette question du Premier ministre au sein de l’organe supérieur  de cette large coalition des opposants à Joseph Kabila, dirigé par Etienne Tshisekedi. 

A l’heure actuelle, il serait convenu que chacune des composantes présente son propre candidat. Une option qui va dans le sens abordé par tous les acteurs du Rassemblement, même si le G7 semble disposé à céder le poste à l’UDPS.

En effet, dans une interview sur TOP CONGO FM le vendredi 06 janvier, Olivier Kamitatu, président de l’ARC et cadre du G7 a reconnu le droit de l’UDPS de briguer la Primature, tout en insistant sur l’importance d’une décision consensuelle et basée sur « des critères solides ».

Même son de cloche du côté de l’Alternance pour la République (AR), une autre composante du Rassemblement, qui estime que les discussions vont être engagées pour trouver un candidat.

L’une des plateformes les plus agressives est la Dynamique de l’Opposition, où Jean-Claude Vuemba a insisté hier que ce poste du Premier ministre revenait à cette coalition dirigée par Freddy Matungulu.

Freddy Matungulu, justement, tout en adhérant à l’idée des discussions  au sein du Conseil des Sages du Rassemblement, il se dit néanmoins prêt à « servir », se constituant en candidat.

En dehors du Rassemblement, la désignation du Premier ministre est bloquée par le MLC qui, avec le Front pour le Respect de la Constitution qu’il dirige, exige que l’on retire à l’UDPS la direction du comité de suivi des accords, attribuée à Etienne Tshisekedi, ne voulant pas voir les deux Tshisekedi diriger les deux institutions. Faux! A retorqué Olivier Kamutatu, qui explique que le choix de la direction du Comité de suivi des accords a été confié à Étienne Tshisekedi non comme président de l’UDPS, mais comme président du Conseil de Sages du Rassemblement.

6 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Le choir de Tshitshi est aussi dictee par sa constance dans la lutte democratique et le poste de la primature reviens de droit a l’Udps comme plus grande formation du Rassemblement et aussi son geniteur…le reste releve de la folie de grandeur.

    • Naturellement parlant kamitatu a raison pcq si on n’essaie de tenir compte de represantivite tout échouera et kabila será vainqueur
      Les politiciens congolais n’aiment pas leur pays
      Quelqu’un qui peut faire du bon travail ils le haïssent sans raison
      Ils tous des postes mnt et après ils seront tous corrompus et ce sera une très gde vergogne pour toute la nation…

  • MLC katuka katuka katuka…. vous aviez geré le pays en 2006 et 2011, resultats TRAHISON, vous êtes trop corruptible… KATUKA cette fois bo fanda pe… bo tala batu mosusu ba sala…. BAZAIBA Kende o LAMBELA NGAI MASANGU NA PONDU wana nde mosala na yoooo

  • Ici il ne s’agit plus de population qui etait devant la charrue, les vraies intentions se revelent, ce sont maintenant les postes qui deviennent le centre de la preoccupation et ceux qui sont mort gratuitement sont deja dans les oubliettes. Les naifs congolais…