Suspendu du Rassemblement, José Kadima banalise

José Kadima, président de la ligue des jeunes du parti de l’ENVOL et il y a peu président de la jeunesse du Rassemblement de l’Opposition, plate-forme dont Étienne Tshisekedi est président du conseil des sages, est surpris par une décision le suspendant publiée sur Facebook...

José Kadima, président de la ligue des jeunes du parti de l’ENVOL et il y a peu président de la jeunesse du Rassemblement de l’Opposition, plate-forme dont Étienne Tshisekedi est président du conseil des sages, est surpris par une décision le suspendant publiée sur Facebook.

Dans ce qu’il pourra qualifier de communiqué signé par Sylvain Mutombo, il est reproché à José Kadima d’avoir participé à une activité du PPRD « alors qu’il n’en a pas qualité ». Sur ce réseau social, Sylvain Mutombo écrit: « Nous avons le regret de vous informer que Monsieur José Kadima, président de la ligue des jeunes d’Envol, et avec Monsieur Pungu vice-président de la ligue des jeunes du PPRD, vient de trahir notre cause en participant à une activité du PPRD au nom de la jeunesse du rassemblement ». Et de décider : « Sur ce, Monsieur José Kadima est suspendu de toutes les activités de la Jeunesse du Rassemblement et lui est interdit formellement de parler en son nom et de l’engager ».

Une vaste blague, réplique José Kadima qui s’est même permis d’en rire en se demandant: « Est-ce qu’on peut suspendre sur Facebook? « . Tout en refusant d’en discuter, José Kadima, joint par Politico.cd, estime qu’il a façonné la jeunesse du Rassemblement par son intelligence. Après insistance, il décide quand même de recadrer le débat: « Pour être Président de la Jeunesse du rassemblement, il faut être président d’une ligue des jeunes dans un parti politique. Mutombo est un usurpateur. Il n’a aucune qualité. Le SG de l’UDPS ne le reconnaît même pas », révèle-t-il. José Kadima n’a pas hésité un seul instant de revendiquer la paternité de la Jeunesse du Rassemblement. « Cette structure là -NDLR: Jeunesse du rassemblement- quand on l’a créée, il ne savait pas. Tous les leaders sont en prison, c’est ainsi que les jeunes de l’UDPS chassés du parti s’en accaparent », cogne-t-il.

Sans vouloir se glorifier, José Kadima indique qu’il a ramené la Jeunesse du Rassemblement au niveau où elle est en mettant tout le monde, majorité-opposition, d’accord. « C’est de la jalousie tout simplement », déplore-t-il.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter


Cliquez-ici pour la télécharger