Vers une motion de censure contre Bruno Tshibala

Des députés de l’opposition annoncent leur intention d’initier une motion de censure contre le Premier ministre, Bruno Tshibala, lui reprochant de n’avoir toujours pas appliqué le taux budgétaire dans la loi des finances 2017.

Les députés de l’opposition ont annoncé mardi à Kinshasa, dans une déclaration lue à la presse à l’Assemblée nationale, qu’ils allaient déposer une motion visant à destituer le Premier ministre Bruno Tshibala.

«Nous allons saisir les instances interparlementaires à travers le monde au regard de la situation dans laquelle se trouve notre institution législative et nous allons mettre en cause par une motion de censure dans les jours à venir la responsabilité du gouvernement en interpellant le Premier ministre», dit cette déclaration lue par le député de l’opposition Christophe Lutundula.

Pour la Majorité présidentielle (MP), l’opposition obéit à la stratégie de bloquer le parlement pour accéder au pouvoir par des voies non démocratiques.  Le députés de la majorité accusent également ceux de l’opposition de chercher à “empêcher l’Assemblée nationale d’adopter les lois essentielles au parachèvement du processus électoral en vue de la réalisation de leur agenda consistant à accéder au pouvoir par des voies non démocratiques.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

  • UN FAINEANT JOUISSEUR ET TRAITRE SOUS LA BOTTE DES VOLEURS KABILISTES NEHEMIE MWILANYA ET SON COMPERE TOGOLAIS EMMANUEL ANDRUPIAKO QUI UTILISENT TSHIBALA COMME EMBELISSEMENT ET CHEVAL-DE-TROIE DE LA VOYOUCRATIE VOMIE ET KLEPTOCRATIQUE DE LA FRATRIE D’INTRUS “KABILA”.

    TSHIBALA COMME SON AMI-TRAITRE OLENGANKOY NE MERITE PAS PLUS QUE MEPRIS DES CONGOLAIS


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :