Les professeurs de l’UNIKIN maintiennent leur grève!

Malgré l’annonce du ministre congolais de l’Enseignement Supérieur et universitaire (ESU), d’un accord trouvé entre le gouvernement et les syndicats des professeurs d’universités en grève, les professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) confirment le maintien de leur mouvement de protestation.

Conformément à la décision prise depuis le 07 août 2017 de défendre et d’obtenir leurs droits, et étant donné qu’aucune réponse concrète n’a jusqu’ici été obtenue, les Professeurs de l’Université de Kinshasa décident à l’unanimité de poursuivre la grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications“, affirme un communiqué signé par professeur Kitombole, président de l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN).

Steve Mbikayi, ministre congolais de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) annonce ce mercredi un compromis entre le gouvernement et les syndicats des professeurs en grève depuis plusieurs jours.

Parmi les points de l’accord, à en croire le ministre congolais, il y a  eu un accord autour de “la perte de pouvoir d’achat” des professeurs suite à la dévaluation monétaire. “Nous nous sommes mis d’accord que cela va être récupéré par pallier. Le premier a été donné, deux autres vont être donnés l’année prochaine“, explique-t-il joint au téléphone par POLITICO.CD.

La question de “véhicules” de fonction pour les professeurs et celle de salaires , poursuit le ministre, ont été aussi évoquée. “(…) 17 professeurs ont un problème de véhicule. Là aussi nous nous sommes mis d’accord, la solution va être trouvée dans le cadre du budget 2018“, explique-t-il.

Dans son communiqué, l’APUKIN reconnaît néanmoins des négociations avec le gouvernement. “Après avoir pris avoir pris connaissance des démarches et contacts pris ces deux dernières semaines, l’Assemblée des Professeurs a salué l’attitude du gouvernement de la République qui, après 65 jours, vient d’accepter d’ouvrir les négociations avec les représentants des Associations syndicales de l’Enseignement Supérieur et Universitaire en vue de régler les problèmes qui bloquent le fonctionnement normal des établissement“, explique le communiqué publié toutefois le mardi 10 octobre.

Cependant, les professeurs de l’UNIKIN disent n’avoir signé, jusque-là, aucun accord avec le gouvernement. “Nous attendons la concrétisation de ce qui a été dit, mais le mouvement de grève est maintenu“, explique un membre de l’APUKIN joint au téléphone par POLITICO.CD.  Une réunion est prévue “le mardi ou le mercredi” pour statuer sur la question, explique notre source auprès de l’APUKIN.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Ces professeurs revendiquent tous ce qu’ils veulent, salaires, logement, vehicules y compris. Cependant, les parents continuent a souffrir pour les frais academiques exorbitantes. Chers professeurs, cela n’est pas differents de ce que nous reprochons a kabila et sa bande. C’est du pure vol. Donc dans ce pays chacun profite de sa maniere au detriment des pauvres citoyens, meme ceux la qui devraient servir d’exemple. C’est malheureux!


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :