Sindika Dokolo: un pas (de plus) vers la politique

Ce qui, au début, n’était qu’une colère d’un citoyen lambda, se transforme petit à petit en un militantisme politique. Sindika Dokolo, homme d’affaires congolais et gendre du président d’Eduardo Dos Santos, lance un mouvement citoyen pour l’alternance à la tête de la République démocratique du Congo. 

“Les Congolais début” , tel est le nom du “mouvement citoyen” lancé en pompe par Sindika Dokolo, depuis Londres. . Celui qui a longtemps clamé ne pas être intéressé par la politique semble finalement s’y intéresser, ou plutôt, s’intéresser à la situation politique de son pays d’origine, la République démocratique du Congo.

Un site internet, une vidéo et une campagne payée et lancée sur les réseaux sociaux couronnent donc la concrétisation des multiples appels lancés par ce proche de l’opposition congolaises depuis plusieurs mois.  “Si, comme nous, vous pensez que la RDC souffre d’avoir été trahie par ses dirigeants, devenez un Congolais debout“, appelle-t-il à travers sa vidéo de deux minutes.

Loin d’un engagement politicien, il s’agit plutôt d’un mouvement de lutte politique « l’alternance en 2017 », alors que le président Joseph Kabila semble lui ne pas être intéressé par un départ.

Le mouvement citoyen créé par Sindika Dokolo a déjà connu un soutien venant de politiques dont Claudel Lubaya, président du parti politique UDA, qui apparaît dans cette vidéo d’appel à l’action. “Je salue la création du nouveau mouvement citoyen Les Congolais debout. Tous devons nous lever pour sauver notre patrie” a tweeté l’opposant Moïse Katumbi, très proche du collectionneur d’oeuvres d’art Sindika Dokolo.

Dans une longue série de tweets réponses, Sindika Dokolo est revenue sur le point de démarcation de son mouvement citoyen par rapport à ceux déjà opérationnels. À la question de savoir quelle est la différence entre Les Congolais débout et les mouvements tels que la Lucha et Filimbi, Sindika Dokolo répond “Les Congolais debout regroupe tous le monde sans tenir compte de son clan politique, de son mouvement citoyen, de son origine. Tout Congolais qui met l’alternance l’alternance au centre de son combat doit joindre le mouvement Les Congolais debout

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

5 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Parfait. Coup de chapeau. Peut-etre qu’avec ce mouvement, il y aura plus de prise de conscience collective et d’appropriation generale dans la lutte pour l’alternance qui demeure la seule voie pour sauver la patrie congolaise en danger

    .

  • “Congolais debout”, bonne initiative. Mais avec quels moyens allons-nous faire bloc pour arriver à chasser ce pouvoir d’occupation qui tient à s’éterniser au pouvoir avec la complicité des marionnettes / valets / lèches-pieds … de la trempe de Mende, Boshab, Minaku et consorts?

    • N’oublie pas d’ajouter a la liste des valets et traitres les Bruno Tshibala, Olengankoy, Lisanga Bonganga, Lucien Busa, Jose Makila, Thomas Luhaka et autres vomis a la solde de l’Imposteur Rwando-Tanzanien.

      Pour en revenir a cette initiative tres louable de notre cher compatriote Sidinka Dokolo, ne croisons pas les bras attendant que “les autres” viennent parachever son oeuvre. C’est a nous tous vrais Congolais de nous mettre debout comme l’ont fait les Burkinabe afin de chasser et refouler l’imposteur chez lui en Tanzanie.

  • Daniel, en ce qui concerne le moyen, sache-le bien que #SD possède les moyens nécessaires pour chasser le pouvoir mais il doit faire très attention la politique est un couteau à deux tranchants. Moi j’ai confiance à cette initiative que vient lancer #SD.


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :