Deux officiers FARDC arrêtés pour trafic d’armes avec des rebelles sud-soudanais

Deux officiers de l’armée congolaise ont été arrêtés lundi dans le nord-est de la République démocratique du Congo pour trafic illégal d’armes avec des rebelles sud-soudanais, a-t-on appris de source judiciaire citée par l’AFP.

« Nous avons procédé à l’arrestation de deux officiers à Aru (…) qui seraient impliqués dans le trafic d’armes avec des rebelles sud-soudanais« , a déclaré à l’AFP le major Vicky Lopombo, un responsable du parquet de la justice militaire de la garnison de l’Ituri.

« Nous poursuivons des investigations« , a ajouté l’officier qui n’a pas exclu que d' »autres militaires » puissent être impliqués.

Indépendant depuis 2011, le Soudan du Sud a plongé depuis décembre 2013 dans la guerre civile qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts et environ 3,5 millions de déplacés.

Frontalier avec le Soudan du Sud, le territoire d’Aru accueille des milliers de réfugiés ayant fui les atrocités dans leur pays.

Ce week-end, la société civile de l’Ituri avait alerté sur des incursions des rebelles sud-soudanais sur le territoire congolais.

En avril, d’anciens rebelles sud-soudanais ayant fui les combats dans la capitale de leur pays, Juba, avaient brièvement pris en otage une dizaine de membres des Nations unies dans un camp de réfugiés dans l’est de la RDC, où ils vivaient.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :