Seuls le Rwanda et l’Angola peuvent siffler la “fin de la recréation” en RDC 

Journaliste et éditorialiste, Louis Keumayou pense que l’opposition politique en République démocratique du Congo est à la traîne face au pouvoir. 

Intervenant à l’émission KIOSQUE sur la chaîne française TV5 Monde, Louis Keumayou, journaliste camerounais exerçant en France, et qui a tour à tour été correspondant des quotidiens Le Messager, Mutations, de Radio Vatican et de BBC Afrique, dresse un bilan peu flatteur de l’opposition politique en République démocratique du Congo.

On est dans un schéma qui a été prévu par le président Kabila et sa majorité. Ca fait seize ans qu’il est à la tête de ce pays. (…) Cela fait quatre mois qu’il a dépassé le mandat qui lui a été accordé, et que l’opposition n’arrive pas malheureusement à s’accorder sur la façon de gérer cet après mandat“, a-t-il dit durant l’émission diffusée dimanche dernier.

Pour lui, organiser les élections à la fin de l’année, comme l’exige l’accord signé le 31 décembre, est peu plausible. “On est très mal parti pour. Parce qu’il n’y a pas suffisamment de moyens pour le faire, il n’y a pas d’entente au niveau des partis politiques. Rappelons quand même que jean-pierre bemba était le président du MLC. Ce parti, s’est liquéfié complètement, aujourd’hui l’UDPS qui était incarnée par Étienne Tshisekedi est en voit également d’implosion. La, devant le président et sa majorité, il ne reste aujourd’hui que les organisations de défense des droits de l’homme“, analyse-t-il.

Alors que l’Angola a haussé le ton pour demander un Dialogue “sérieux” en RDC, le journaliste camerounais estime que seuls les deux puissances régionales, à savoir le Rwanda et l’Angola, peuvent “siffler la fin de la récréation en RDC“.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

4 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Si l’Angola, grâce à son armée qui est une réelle force militaire en Afrique, peut considérablement peser sur les décisions en RDC, il serait illusoire de croire que les bottes des soldats angolais pourraient fouler la terre du Congo jusqu’à Kinshasa sans que cela ne provoque de sérieux remous politique chez eux. Bien que l’Angola et le Rwanda soient particulièrement échaudé ces derniers mois par l’afflux continu de réfugié Congolais. Kasaïen pour l’Angola, Kivutien pour le Rwada. Une telle décision unilatéralement prise par le Rwanda et l’Angola constituerait une flagrante violation de la souveraineté Congolaise et ne pourrait être soutenu par l’Union Africaine et surtout par l’Afrique du Sud dont le régime non seulement est allié à celui de Joseph Kabila mais qui plus est, dispute le statut de leader régional d’Afrique austral à l’Angola. La guerre au Congo, c’est la guerre au cœur de l’Afrique, et ce n’est dans l’intérêt de personne.

  • Ils se trompent, Trump fais hallucination des choses, ces deux pays policiers des USA ne réussiront rien car ni la démocratie ni le droit de l’homme ne sont pas respectés chez-eux. La RDC est pour les Congolais et non pour les USA ni pour les Rwandais moins encore des Angolais.

  • C’est ridicule comme refléxion. Je vois très mal le Rwanda et l’Angola “siffler la fin de la récréation” au Congo. Si l’Europe et les états unis, malgré toute leur influence n’y arrivent pas, que pourraient faire le Rwanda et l’Angola? Et d’abord ces deux pays ne sont pas un exemple de démocratie, et leurs présidents respectifs ne se sont pas maintenus à la tête de leurs états grace à des élections démocratiques et c’est le moins qu’on puisse dire.

  • Pourquoi vouloir faire du courtier Kagamé d’un grand jouer.? avez-vous entendu parlait de Kagamé quand Mobutu est au pouvoir!
    Jusqu’à dire que le Rwanda peut siffler la fin de la recréation au Congo c’est insulter les Congolais.


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :