En Égypte, Joseph Kabila insiste sur la « non-ingérence »

Le président Joseph Kabila est en tournée de deux jours en Égypte, un voyage de coopération bilatérale entre les deux pays. 

Le président Joseph Kabila a été reçu en pompe au Caire, la capitale égyptienne, par son homologue Abdel Fattah al-Sissi le samedi 22 avril. La visite officielle du président congolais q commencé par un passage en revue des troupes égyptiennes et les hymnes nationaux des deux pays, avant une conférence de presse au palais présidentiel d’el-Orouba, dans la capitale.

Remerciant le président Al-Sisi pour sa troisième visite au pays des pharaons, Joseph Kabila a également expliqué le cadre de cette visite axée sur la coopération entre les deux pays, notamment dans le domaine de la sécurité et de l’énergie. « Cette troisième visite pour moi, s’inscrit dans le cadre du renforcement de nos relations. Relations de coopération dans plusieurs domaines (…) de l’énergie, domaine de la défense, de la sécurité, de la diplomatie et plusieurs projets de développement » a dit le Président.

Joseph Kabila en a profité pour lancer visiblement un pique contre « l’ingérence » en République démocratique du Congo, rappelant à son hôte sa déclaration à ce sujet. « Au niveau de la diplomatie, j’ai bien noté Monsieur le Président (Al-Sisi), les mots que vous avez utilisé à plusieurs reprises: la non-ingérence dans les affaires internes. L’Égypte a toujours été avec nous, à nos côtés, dans la défense de ce principe, que ce soit au niveau des Nations Unies, ou de l’Union Africaine; et j’aimerais bien que cette coopération et coordination puissent continuer » a ajouté le président congolais.

L’Égypte reste un allié diplomatique de taille pour Kinshasa. En février dernier 2016, le Premier ministre Augustin Matata  s’y était rendu pour la signature de plusieurs contrats concernant notamment le Projet Inga 3. Joseph Kabila a en outre été invité par Abdel Fattah Al Sisi pour assister à la cérémonie d’inauguration du nouveau canal de Suez en août 2015.

 

12 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Peut-on engager le pays alors qu’on à plus de mandat ? non, le prochain président n’est pas lié par ces contrats signés hors mandat dés lors qu’il expédie les affaires courantes.

  • Un non lieu. KH Joseph s’est trompé d’endroit où aller faire sa safari. Ce n’est pas le fait de porter un costume de même couleur qui renforce les alliances. Chez les Pharaons, on sait bien faire la différence entre un homme d’état et un affairiste.

  • C’est UN petit Ngadiadia et fous. Il parle de l’ingerence chez un allie des Americains? pauvre assassin qui finira mal

  • Il perd son temps lui qui est devenu président car des étrangers avaient agressé notre pays, un président venu de nous ne savons où porté par des étrangers devient hostile aux étrangers. Kabila accepté que ton mandat est fini et que tu as été incapable, tu vas aux inaugurations ailleurs, combien de présidents dans 16ans tu as invité aux inaugurations en RDC? Quelle honte!

  • les intervenants sur ce site sont soit aveugles ou tout simplement fanatiques pour ne pas voir que dans le communiqué fait à l’issue de l’entretien entre les 2chefs d’état, ils parlent de coopération bilatérale en matière de sécurité, de défense, etc… C’est cet aspect des choses qui fait courir le soldat Kabila. Qui ne sait pas que l’intervention égyptienne en matière de sécurité et de défense est ancienne depuis la 2ème république. Kabila se sent en insécurité et fait appel à un ami du Zaïre/RDC dans ce domaine de longue date et il affûte sa réponse de manière violente comme cela a toujours été dans sa nature. Cela , on ne veut pas le voir sauf à continuer dans le sport favori de l’insulte. Le forum est pris en otage par des intolérants, je demande à la rédaction de politico.cd d’agir rapidement pour le bien de ce site. Je sais que ceux qui ont l’habitude d’insulter continueront à le faire. Les gens attendent de nous des interventions intelligentes et non des propos de caniveau. Merci.

  • @Makutu Lidjo je comprends votre réaction, mais ce n’est pas en allant chez Al Sisi qu’il trouvera de l’aide le président Egyptien protégé des Américains qui reçoit des milliards de dollars d’aide chaque année ne fera que suivre c’est que l’Amérique lui dira faire…

    • Kongo tu as raison, en matiere de securite si Kabila aimait ses soldats, que Matuku nous dise combien de camps militaires, rien que cela, Kabila a construit dans ses 16 ans deja passes au pouvoir…Le president egyptien aime son pays, le notre non, pour preuve il est deja implique dans plusieurs scandales dont le seul but est l’enrichissement familial et pas le bien etre de tous. Trump qui est collabore bien avec le president egyptien ne peut pas accepter un president qui vole son propre peuple, cfr passeports!

      • Je ne dis pas autre chose, combien de camps militaires les dictateurs Mobutu, Laurent désiré Kabila et Joseph Kabila ont-ils construit ? Mon propos veut tout simplement dire qu’il (Kabila Joseph) est dans une posture de conservation du pouvoir par la violence. Vous n’allez pas me dire que l’Egypte est une démocratie quand même.

    • Suivez bien l’actualité sous Obama, la coopération militaire avec l’Egypte avait été suspendu si bien que le nouveau pouvoir egyptien a amplifié ces relations militaires avec la Russie de Poutine. Pour plusieurs dossiers sécuritaires en Afrique, La Russie recommande aux pays africains qui font appel à elle, l’expertise de l’Egypte.

      • Avec Trump les relations avec l’Egypte sont redevenues quasi normales. Kabila et son camp etaient venus comme de revolutionnaires, des progressistes, taxant Mobutu de mauvais dirigeant…voila lui Kabila, le bon dirgeant, que fait-il pour securiser le pays…et la chose la plus simple c’est le social des militaires, entre autres les camps…voila, citer Mobutu n’est plus actuel, il faut vivre le present…Et les egyptiens ne viendront pas se battre contre les ADF ou les mai mai, il y est alle juste pour chercher les armes pour lutter contre les manifestations publiques…

        • Voilà vous commencez à comprendre. Quand on parle de coopération sécuritaire avec l’Egypte, on pense formation et achat d’armes.

        • Et pourquoi ça vous dérange que l’on rappelle que Mobutu fut aussi un dictateur ? de toute façon de 1965 à ce jour, il n’y a eu que succession des dictateurs à la tête de notre pays.