Le Secrétaire général de l’UDPS vient de claquer la porte des discussions au Centre interdiocésain.

Je constate qu’il y a tout simplement mauvaise volonté de la part de la Majorité pour faire avancer les choses“, a déclaré le Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) pour justifier son départ des discussions en cours sur l’arrangement particulier.

“Je m’assume en tant que reponsable aujourd’hui d’un grand parti politique qui ne peut pas accepter d’être traîné en bateau et assumer une certaine responsabilité devant notre peuple”, ajoute-t-il, accusant le pouvoir de multiplier des obstacles pour retarder l’application de l’accord.

Ecoutez Jean-Marc Kabund au micro d’Aline Engbe.