« Réconciliation oui, mais pas à n’importe quel prix », affirme Bruno Tshibala qui tend sa main à Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi

Bruno Tshibala, exclu par la direction de l'UDPS, mais qui se considère toujours comme Secrétaire général adjoint, tend la main à Félix Tshiskedi et Pierre Lumbi, mais fixe aussi des conditions.

Le Secrétaire général adjoint de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Bruno Tshibala, exclu par la direction de son parti mais se considérant tel quel, s’est prononcé ce samedi sur la crise au Rassemblement de l’opposition, bipolarisée par l’aile Félix Tshisekedi-Pierre Lumbi et l’aile Joseph Olenghankoy-Bruno Tshibala, pour donner sa position favorable à la médiation de la CENCO dans cette crise, souhaitant que cette plateforme retrouve son unité.

Réconciliation oui, mais pas à n’importe quel prix. Le camp Félix Tshisekedi-Pierre Lumbi doit faire des concessions, exige Bruno Tshibala. « Nous sommes favorables à la médiation de la CENCO, parce que nous tenons à ce que le Rassemblement retrouve son unité, sa cohésion. Nous sommes favorables que l’on retrouve le chemin de l’entente, le chemin des retrouvailles. Si les amis acceptent à renoncer à cette restructuration pour revenir à l’esprit et la lettre de Genval, c’est-à-dire un conseil des sages, une coordination et un porte-parole, nous allons nous retrouver et nous irons de l’avant« , a-t-il conditionné.

D’après Bruno Tshibala, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a invité celles qu’il appelle  » l’aile Katumbi  » et « l’aile Tshisekedi » à des discussions pour trouver une solution à la crise. « La médiation est en cours. Dans la mesure où l’aile Katumbi reviendra à la raison, nous pourrons nous réconcilier » , a-t-il déclaré.

Selon M. Tshibala, si tout le monde avait respecté leur convention selon laquelle, rien ne pouvait être fait avant l’enterrement d’Étienne Tshisekedi, avant l’adoption du règlement intérieur encore en discussions, il n’y aurait pas de crise au Rassemblement.

« Ce sont des frères. Pourvu qu’ils reviennent sur le chemin de Tshisekedi, l’esprit de Tshisekedi. Je suis prêt à les encadrer et à aller avec eux vers les objectifs de notre combat, c’est-à-dire, le triomphe de la démocratie, de l’État de droit et de la bonne gouvernance. Je le reproche le fait qu’au lieu d’être comme Tshisekedi, ils ont opté pour l’anarchie. On ne peux pas être du côté de Tshisekedi en posant les actes d’anarchie et de violation« , regrette Bruno Tshibala.

3 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Mr tshibala apprends d etre serieux Avec toi meme,tu crois ke le rassemblement sans restructuration il Ny aura pas d probleme??si tu Es tshisekediste vas y à la permanence!!!tu dois avoir honte pcq secretaire d un gd parti comme l udps te faire rouler par un Monsieur comme olengakoy,c grave.ns peuple ou combatant sommes d accord Avec cette restructuration pour ke les choses avancent.je trouve ke numbi est mieux ke vs tous là ke g croyais avant d homme integre

  • Apprenons un peu à réfléchir et arrêtons de nous voilés la face. Ce mr a servit udps pdt des longues années ; il n’est pas bête à ce point pour se tromper. C’est votre Fatshi qui roule pour Katimbi, ce Bruno a totalement raison de s’opposer à cela. Prkoi pas mubake ou ce même Bruno pour remplacer le président Étienne ? Udps botika ki malanda ngulu

  • Bruno tshibala est olengakoy ont raisons d’éxiger ces 3 conditions, puisque katumbi à fait de manière que olengakoy soit écarté de ce poste pour place lumbi.